Fumer en prison est interdit:Que risque celui qui fumera en prison?

À compter de demain, la loi antitabac entrera en vigueur dans tous les pénitenciers du Québec.

Il sera interdit de fumer à l'intérieur et à l'extérieur des murs, tant pour les détenus que pour les gardiens.

La directive du ministère québécois de la Santé s'applique dans les prisons, deux ans après l'entrée en vigueur de la loi antitabac dans bars, restaurants et autres lieux publics.Il y a quelques semaines, un commerce illicite de timbres de nicotine a été mis au jour à la prison de Gatineau, après qu'un détenu eut été hospitalisé pour surdose de nicotine.

Quel est le risque de celui qui fumera à l'intérieur ou extérieur dun pénitencier? Avoir une amende

Quel est le risque de celui qui ne paiera pas son amende?  D'aller en prison ou d'en sortir, de manger seulement du pain sec et à l'eau, d'être privé de tous les loisirs, pas de T.V ce soir, tu ne sors pas de ta cellule, peut-être avoir des coups de fouets.

Une réflexion au sujet de « Fumer en prison est interdit:Que risque celui qui fumera en prison? »

  1. Dans un pénitencier fédéral, un détenu qui est pris en train de fumer ou qui a du tabac en sa posession, se méritera un rapport d’infraction. Ce rapport sera comptabilisé dans son dossier, de plus un amende monétaire lui sera imposé. Ce rapport d’infraction viendras nuire au plan de réhabilitation correctionnel du détenu. À force d’accumuler des rapports a son dossier, le détenu pourrais se voir refuser une libération conditionnel par la CNLC puisque ces rapports démontreront que le détenu est incappable de se conformer à des règles. Puisque pour obtenir une libération conditionnel, le détenu doit démontrer qu’il participe activement à son plan de suivit correctionnel. Sachez aussi qu’un détenu qui travaille peut gagner environ 5$ par jour. Donc une amende de 10$ pour un première infraction est considérable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *