Personnes handicapées vaut mieux pas se marier si non…Exister sans vivre

Richard Guilmette et Karine Savar-Arsenault à leur mariage.  ©Canoë.ca/Sira Chayer

Pauvres malgré eux Hebdoweb actualité réf: Canoë infos

Richard Guilmette, atteint de dystrophie musculaire grave, s’est marié le 4 août 2007. Depuis, Richard a perdu toutes ses prestations de solidarité sociale, une situation fréquente chez les personnes handicapées qu’il dénonce de vive voix.

«Je savais que j’allais perdre mon unique revenu après le mariage, mais j’ai voulu le faire quand même parce que je suis en amour. Karine et moi comptons maintenant chaque sou pour arriver, mais nous profitons de ce qui nous arrive pour dénoncer cette situation», affirme-t-il.

Gouvernement:«Le Ministère ne prévoit pas, pour le moment, apporter de modifications concernant l’application des règles relatives à la notion de conjoint», écrit le sous-ministre adjoint du Ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale. 

L’ADQ et le parti Québec Solidaire:

semble toutefois beaucoup plus ouverts aux arguments de Richard. Celui-ci à néanmoins l’intention d’aller jusqu’au bout dans sa bataille. Il planifie déjà avec l’aide de sa sœur et de sa femme une grève de la faim devant le parlement de Québec 
Lire le texte au complet

Une réflexion au sujet de « Personnes handicapées vaut mieux pas se marier si non…Exister sans vivre »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *