Des juifs hassidiques défendent de leur communauté à Montréal

Juifs hassidim en prière devant le mur des Lamentations.(photos : C. Boyer)

Hebdoweb actualité en bref plus

Le climat était tendu hier soir à Outremont

À l’occasion de la séance du conseil d’arrondissement. La présence de plusieurs juifs hassidiques dans l’assistance n’est pas passée inaperçue.

Certains d’entre eux ont pris la parole pour se porter à la défense de leur communauté et répliquer aux allégations de citoyens outremontais au sujet d’un voyage à New York. Et que les juifs d’Outremont désiraient vivre en paix, mais que certains citoyens s’acharnaient sur Michael Rosenberg Réf: au journal le Devoir

Juifs hassidim en prière devant le mur des Lamentations.(photos : C. Boyer)

En savoir davantage sur la communauté juive hassidique

À l’automne, les juifs célèbrent trois fêtes. L’une d’elles, Soukkot, la fête des « Cabanes », aussi appelée fête des Tabernacles ou des Tentes, dure toute une semaine. Alors que je résidais à Jérusalem, j’en ai profité pour aller me promener dans le quartier Mea Shearim et dans la vieille ville.

Le mouvement hassidique est minoritaire dans le judaïsme.

Les juifs hassidiques attendent impatiemment la venue du messie, et vivent de façon plutôt isolée et selon des normes très conservatrices.

D’ailleurs, à Mea Shearim, hommes et femmes sont invités à emprunter des trottoirs différents, et des affiches invitent les passantes à se vêtir décemment.

Les hassidim sont généralement respectés des autres juifs, mais sont néanmoins perçus par plusieurs comme un mouvement radical, voire sectaire. réf: La caravane virtuelle

Laisser une réponse

 

 

 

Vous pouvez utiliser les codes HTML suivant

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


sept − = 3