Dehors les nouveaux pensionnaires à la prison Tanguay

Photo: photos.com National | Mardi 08 avr 2008 | 05:42 Des mulots à Tanguay

Des mulots, les détenues en veulent pas

C’est l’hystérie depuis quelques semaines à la prison pour femmes Tanguay, qui abrite maintenant un nouveau genre de pensionnaires : les mulots.

Des détenues ont appelé le Journal de Montréal pour dénoncer la présence de mulots qui infestent la prison pour femmes Tanguay depuis que des travaux de rénovation ont débuté dans l’aile A-1.

Il y en a partout, même dans la cafétéria. La nuit, les prisonnières déplorent qu’on les entende gratter dans les murs.
Animaux de compagnie

Des mulots ont même été capturés pour en faire des animaux de compagnie. Des exterminateurs se sont présentés à deux reprises dans l’établissement carcéral, mais le problème persiste. La Sécurité publique compte faire le nécessaire pour remédier à la situation rapidement. réf: Corus 

Les mulots

Petit rongeur des bois et des champs, un peu plus grand qu’une souris, à queue écailleuse et munie de quelques poils. (Nuisible aux cultures, aux œufs et aux oisillons, le mulot vit dans un terrier.)

Les rongeurs ont deux sortes de dents : 4 incisives à croissance continue et des dents jugales à replis d’émail transversaux fonctionnant comme des râpes.

Les lagomorphes (lapin, lièvre), bien que possédant avec les rongeurs de nombreux caractères de convergence, forment un groupe séparé.

Les rongeurs comprennent plus de 2 000 espèces, soit environ la moitié des mammifères actuels. Ce sont des animaux herbivores ou omnivores, occupant tous les biotopes terrestres. Très féconds, ils prolifèrent partout, infligeant souvent des dégâts à l’agriculture.

Ils se subdivisent en trois sous-ordres : les sciuromorphes (écureuil, marmotte, castor), les myomorphes (rat, souris, hamster, campagnol, gerbille, loir, gerboise), enfin les hystricomorphes (porc-épic, cobaye, cabiai, agouti, chinchilla, ragondin).

Nous comprenons les femmes de Tanguay pourquoi qu’elles n’en veulent pas de ces petites bestioles

réf: Larousse

Une réflexion au sujet de « Dehors les nouveaux pensionnaires à la prison Tanguay »

  1. Meme si mon crime etait mineur ils mont puni comme si jetais une meurtriere!!!I am out and I am plan on walking the straight path and never goin back but I will never forget the neglect of SOME of ther gaurds!!!May God forgive you !! because only GOD can see what u truly did and did not do….only GOD…JAHOVAH JIRAH KNOWS THE TRUTH AND IN THE END ITS ONLY BETWEEN YOU AND HIM

  2. Salut moi jy suis aller et pui les deux premioer jours ont été pour moi les pires de ma vie.Mais après je me suis fais des amies des gens très sympatiques et je remercie tout le personnelles car ils étais là pou moi.Mais il y a des choses que je n est pas aimer.Mais aujourdhui je remercie mon mari car c est grace à lui que je suis sorti de cette enfer là.

  3. Bonjour,

    Je me demandais si les agentes de sécurité avaient de la sympathie pour vous, face à ce problème tout de même important. C’est tout de même un animal dégoutant à mon avis.

  4. I think youve got something good here. But what if you give a couple links to a page that backs up what youre saying? Or maybe you could give us something to look at, I could revisit & read more sometime soon?2$

  5. hey there and thank you for your info – I have certainly picked up anything new from right here. I did however expertise a few technical issues using this web site, as I experienced to reload the site a lot of times previous to I could get it to load correctly. I had been wondering if your web hosting is OK? Not that I’m complaining, but slow loading instances times will often affect your placement in google and can damage your quality score if ads and marketing with Adwords. Well I’m adding this RSS to my email and could look out for a lot more of your respective intriguing content. Ensure that you update this again soon..

  6. JE VIENS D'Y PASSER 10 JOURS ET DEPUIS MON DERNIER SÉJOUR (YA 2 ANS) ON VOIT BEAUCOUP MOINS de MULOTS mais il y en a quand même 2 À 6 PAR SECTEURS. Le jour on ne les voit pas trop mais la nuit enbarrées dans nos cellules c'est une autre histoire….  et pour répondre a la madamme, les agents rient, pour la plupart, de la peur, du dégout, voir même , de la phobie parfois maladive des détenues qui se retrouvent enfermées avec ses "colocs tranquilles" nommés ansi par les screws.

    1. Salut a tous, j'aimerais beaucoup discuter des conditions vie a l'intérieur des murs de Tanguay avec l'une d'entre vous.Quiconque y a deja séjourné ou qui est famillière avec l'endroit.

      Correspondence confidentiel, je dois y passer quelques mois prochainement et j'ai une peur bleu de l'inconnu. Je trouve aucune information et je ne sais pas vers qui me tourner. Quelqu'un voudrait bien partagé avec moi?

      Merci du fond du coeur. purelife_26@hotmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *