Jeanne-d'Arc Larocque son premier billet de hockey pour 1,75 $

Jeanne-D'Arc Larocque Hebdoweb actualité en bref

Plus d’un demi-siècle de partisanerie

Photo: Jacques Nadeau
Jeanne-d’Arc Larocque ne mesure pas cinq pieds. Elle a l’apparence des dames âgées chez qui se confondent fragilité et délicatesse. N’empêche que c’est elle, le plus solide et le plus fidèle des partisans du Canadien. Et pour cause: à 80 ans, elle complète sa 55e saison en tant qu’abonnée. Et elle attend impatiemment de voir son équipe remporter sa 19e coupe Stanley.

Jeanne-d’Arc Larocque  «Quinze ans sans coupe»

«Quinze ans sans coupe, c’est un record. Je n’ai jamais passé autant de temps sans voir la coupe. Et je commence à avoir hâte. Assez que je me demande si je vais la reconnaître quand elle reviendra à Montréal… »

Jeanne-d’Arc Larocque son premier billet pour 1,75 $

«Quand j’ai commencé à aller au Forum, on avait quatre billets d’autobus pour 25 ¢. Le billet de hockey me coûtait 1,75 $. Et les joueurs ne gagnaient pas plus de 5000 $ par année.»

Petit sourire en coin: «Ç’a changé depuis ce temps-là, non? Aujourd’hui, ça me coûte 4000 $ pour un billet de saison dans les blancs [aux deux tiers des gradins, du «côté où le Canadien attaque deux fois»], et les joueurs gagnent des millions.» Sans compter qu’une petite bière fraîche coûte près de 10 $… suite  texte au complet Article du Devoir Jeanne-d’Arc Larocque attend impatiemment sa 19e coupe Stanley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *