La vapeur d'eau est le gaz naturel qui contribue le plus à l'effet de serre

Photo:Jon Sullivan

Hebdoweb actualité internet environnement en bref

Vapeur d’eau

La vapeur d’eau est le gaz naturel qui contribue le plus à l’effet de serre. L’activité humaine n’a pas d’effet significatif sur la quantité de vapeur d’eau présente dans l’atmosphère. Toutefois, à mesure qu’il se réchauffe, l’air peut contenir une plus grande quantité de vapeur d’eau. Naturellement, la concentration totale de vapeur d’eau dans l’atmosphère a une limite. Quand l’air est saturé, des nuages se forment et la vapeur d’eau retombe sur la terre sous forme de pluie.

Les nuages jouent un rôle intéressant dans la régulation de la température de la terre. Ils empêchent les rayonnements solaires d’atteindre la surface de la planète, donc, causant ainsi son refroidissement. En même temps, ils piègent la chaleur émise par la terre, ce qui provoque son réchauffement.

Il est largement accepté que le réchauffement de la planète contribuera à épaissir la couverture nuageuse qui l’entoure. Cependant, on ne sait pas vraiment si cet épaississement de la couche nuageuse provoquera un effet global de refroidissement ou de réchauffement.

Pour en savoir plus  de ce texte Changements climatiques au Canada L’activité humaine et l’environnement :statistiques annuelles
2007 et 2008

Photo de Jon Sullivan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *