Une ex-religieuse témoigne sur l’Église et ses doctrines !

Andréa Richaed ex religieuse dénonce le clergé

Hebdoweb actualité en bref plus religion

Elle ose dire tout haut…ce que bien des gens disent tout bas…

Denis Lévesque  a reçu à son émission du jeudi 24 avril 2008 Andréa Richard  ex-religieuse

Selon Andréa Richard “J’ai été mouton longtemps. Chez les Petites Soeurs des pauvres, on était tellement débordé de travail qu’on n’avait pas beaucoup de temps pour penser.

Mais une fois chez les Carmélites, j’ai eu le temps de réfléchir et j’ai commencé à parler. Ma vision des choses a alors complètement changé. Je me suis mise à questionner l’Église et ses doctrines, et à en parler.”

Tant et si bien que son discours est devenu une menace de contamination chez les Carmélites, ce qui a facilité son départ, analyse-t-elle aujourd’hui. source du texte sur le site Andréa Richard

Cliquez sur l’image de Lcn pour l’entrevue et avancez à la 33 ième minute de l’enregistrement

A propos Andréa Richard

Depuis 35 ans, par ses conférences et ses écrits, (publication de six livres) , est une femme profondément engagée dans un combat pour la liberté de conscience, pour l’égalité des hommes et des femmes à l’intérieur de toutes les religions et dans la société, pour le respect de la dignité humaine et pour une société libérée “des lavages de cerveaux ” inculqués par  l’institution des religions.

Elle expose une nouvelle façon de concevoir la spiritualité, qui se veut laïque et empreinte de philosophie réaliste, explorant les grands enjeux de la société d’aujourd’hui et de demain.

On  dit qu’elle est “une femme d’avant-garde”  et c’est ce qu’elle croit être.  Elle ose dire tout haut…ce que bien des gens disent tout bas…

Hebdoweb plus  

c’est un grand témoignage de vérité selon moi. Les religions sont des institutions qui ont éloigné les hommes loin de la vérité.
La religion catholique dit encore de nos jours, qu’elle seule peut expliquer la bible. Elle se dit la seule vraie Église (depuis Constantin)
Allez de vous même lire et relire la bible vous allez approfondir les propos de l’ex-religieuse.

Félicitation à Mme Richard qui ose dire…

Une réflexion au sujet de « Une ex-religieuse témoigne sur l’Église et ses doctrines ! »

  1. Bonjour Mme Andréa Richard, je voudrais savoir si vous me permettez de partager avec vous quelques citations réflexions sur la pédophilie ; surtout une approche un peu spéciale dans ma façon d’aborder le sujet, qui sera sûrement un peu différente de votre approche personnelle. Vers la fin de ma dernière citation je compte sur vous pour me dire ce que vous pensez de mon approche sur le sujet de la pédophilie. J’espère surtout que vous me disiez en quoi mon approche est correcte ou en quoi mon approche pourrait se faire dérangeante, en me donnant quelques explications pour que cette approche passe de l’inacceptable à l’acceptable.

    Andréa a écrit : Le silence imposé, par nul autre que le pape Benoît XVI
    Ce SCANDALE QUI ÉCLATE !Le pape Benoît XVI s’excuse pour les crimes des prêtres irlandais pédophiles couverts par leur hiérarchie. Plusieurs évêques mis en cause dans ce scandale retentissant seraient sur le point d’annoncer leur démission.

    Coeurtendre répond : Chère Mme Andréa Richard, vous savez sûrement autant que moi que le mal existe depuis que le monde est monde ; êtes-vous d’accord avec moi sur ce point? Voilà plusieurs années que je fais une certaine lecture de certains de vos écrits sur le web, aujourd’hui je veux vous répondre sur le sujet de la pédophilie, mais toujours dans le respect car je vous aime telle que vous êtes avec vos qualités et vos défauts ; moi aussi j’en ai. En passant, je suis laïc moi aussi comme vous, bien que je sois différent de vous, mais il ne faut pas s’en faire, car il n’existe pas deux personnes qui pensent pareil et c’est très bon qu’il en soit ainsi. Je vous connais très bien et je vous ai rencontrée plus de 1000 fois, c’est pour cette raison que je veux partager un peu avec vous sur le sujet de la pédophilie.

    Un jour un pasteur protestant m’a écrit en me racontant qu’il n’était pas devenu prêtre catholique parce qu’à l’époque où il était séminariste, il y avait au Séminaire des séminaristes homosexuels en plus d’avoir des prêtres qui eux aussi étaient homosexuels, alors qu’ils cheminaient dans le but de devenir prêtres. C’est pourquoi il m’a écrit en m’expliquant que c’était la raison pour laquelle il avait refusé de devenir prêtre. Je lui ai répondu que je trouvais cela bien malheureux pour lui, pour la raison que voici : Je lui ai écrit : mon pauvre et malheureux ami, dites-vous bien que des personnes qui ont une orientation homosexuelle, vous n’en trouverez pas juste dans les séminaires, mais dans toutes les professions du monde à travers le monde, même dans les autres églises, y compris l’église protestante où vous êtes devenu pasteur.

    Je ne peux pas dire que cet homme protestant avait raison dans son approche avec moi. Je dirai tout simplement qu’il n’avait pas la vocation pour devenir prêtre. Quelques mois après sur un site protestant, il se disait proche d’une dépression car son église se vidait jour après jour. Si on prenait au sérieux ce séminariste devenu protestant il faudrait bien dire aussi à cet homme : ne devenez pas infirmier, ni pompier, ni policier, ni danseur, ni professeur, etc.,etc.,etc., car il y a des personnes d’orientation homosexuelle dans toutes les professions partout à travers le monde et dans tout les pays du monde.

    Vous et moi, comme ce pasteur protestant, nous n’avons pas le choix de réfuter que ce que je viens d’écrire ci-dessus ne soit vrai. Si quelqu’un voulait le contredire qu’il fasse comme moi, qu’il apporte des arguments.

    La pédophilie n’y échappe pas non plus, elle est aussi présente dans le monde civil qu’elle l’est dans l’Église. Trouvez-moi une seule profession où il vous serait possible de me faire la promesse qu’il y a absence de pédophilie, ou d’autres formes d’abus sexuels exercés soit envers des enfants, ou des femmes, ou autres.

    Ensuite pour la question du silence concernant ces actes de pédophilie, on le retrouve autant dans le civil qu’il est possible de le retrouver dans l’Église, et non pas juste pour les problèmes d’abus sexuels mais pour tous les autres problèmes de société en général. Nous sommes une société en évolution dans tous les domaines de la vie ; dans le domaine des professions au niveau civil comme sur le plan religieux.

    Un feu est beaucoup plus facile à éteindre aujourd’hui que dans les années 50, 60, 70 et 80, mais il ne serait pas correct d’en vouloir aux pompiers des années passées de ne pas avoir éteint les incendies aussi vite que les pompiers d’aujourd’hui.

    Dans les premières années où les services sociaux ont été mis sur pied, les premiers(ères)travailleurs(ses) sociaux(les) ne pouvaient pas comprendre et dénoncer les abus sexuels, y compris la violence envers les enfants et les femmes, comme on le fait si bien aujourd’hui, et en dépit du fait que nous soyons loin de la perfection, mais à comparer avec les années 50, 60 et 70,nous avons fait un pas de géant. Il serait incorrect de porter un jugement envers ces premiers travailleurs (sociaux) en les accusant de leurs silences passés dus à leur manque de compétences : ils n’avaient pas les outils pour discerner certains problèmes, afin de trouver ensuite les remèdes à des situations impossibles où aujourd’hui notre société a assez évolué pour prendre ces situations en main. Il ne faut pas exiger du passé des actions qu’il leur était impossible d’accomplir par manque de moyens, alors qu’aujourd’hui il est possible de les accomplir parce que notre société en évolution a des outils précieux qui n’existaient pas de par le passé. Autrement dit nous avons eu besoin du passé pour devenir ce que nous sommes au présent. Il serait injuste d’accuser celles et ceux qui nous ont précédés de ne pas avoir été meilleurs que nous qui faisons partie du présent de l’aujourd’hui, ça il faut le comprendre en ce qui concerne tous les domaines de la vie, tant civile que religieuse. Soyons réaliste en exerçant notre jugement.

    Tout cela pour vous expliquer que je suis très surpris de voir que dans votre approche sur la pédophilie votre regard est branché sur l’Église, le pape, les cardinaux, les évêques, les prêtres, les communautés religieuses, mais très peu sur les membres des sociétés civiles.

    Entre vous et moi, ainsi que tous les internautes qui nous lisent, sommes-nous obligés d’écraser une institution (l’Église) pour la simple raison que certains membres au sein de cette institution se montrent injustes, incorrects, comme il en existe aussi dans les sociétés civiles quand certains de leurs membres agissent incorrectement en posant des actes criminels envers des enfants. Je ne sais si vous vous en souvenez, mais par le passé si dans une famille de 10 enfants un des dix commettait un vol toute la famille était jugée comme gagne de voleurs.

    Aujourd’hui c’est différent, parce que notre société a évolué et que le coupable doit payer et les innocents être protégés. Serait-il correct de pénaliser un poste de pompiers, si un des pompiers est accusé de pédophilie? Entre moi et vous ce serait irréaliste, injuste et incorrect envers les pompiers innocents. Si à chaque fois que l’on découvre un pédophile dans une profession on élimine chaque profession en voulant éliminer la pédophilie, nous allons éliminer toutes les professions dans tous les pays du monde. Ce serait une idée irréaliste qui friserait la folie. Qu’en pensez-vous Mme Andréa Richard?

    Andréa Richard a écrit : Selon plusieurs psychologues, tous ces interdits, contre nature – une nature humaine, selon eux, créée par le dieu dont ils usurpent le nom – ne sont certes pas étrangers aux innombrables abus sexuels envers des enfants dont clercs et religieux se rendent coupables.

    Coeurtendre a écrit : Après avoir développé mon approche avec vous Mme Andréa Richard, je vous rappelle que dans votre citation ci-dessus, vous faites une grosse erreur en restant branchée seulement sur les clercs et religieux, je vous rappelle encore une autre fois qu’il y a des pédophiles dans toutes les branches de la société, et ceci même chez les femmes, et je suis surpris que vous n’ayez jamais abordé le sujet ; pourtant une enquête tout juste réalisée en Grande-Bretagne par des experts estime que le nombre de femmes commettant des actes pédophiles est en constante augmentation. Selon les chercheurs 20% des 320.000 suspects anglais sont des femmes. Cette analyse de la pédophilie chez les femmes ne concerne que la Grande-Bretagne seulement, je serais surpris que l’on prenne des informations dans tous les pays du monde. Voyez-vous si je vous prenais au mot quand vous écrivez que selon plusieurs psychologues, tous ces interdits, contre nature….

    Coeurtendre explique à Mme Andréa Richard : même parmi les psychologues il y aussi des pédophiles. On n’a pas à en sortir, il y en a dans toutes les branches de la société. Encore une fois je vous l’écris, vous faites une triple erreur de brancher votre regard d’une façon excessive sur l’Église Catholique pour faire votre analyse sur la pédophilie, en voulant faire oublier que la pédophilie n’est pas juste un problème dans l’Église ou d’un groupe religieux à part, mais bien un problème enraciné dans la société en général. Aucun groupe qu’il soit religieux ou laïc n’est à l’abri de la pédophilie. Les personnes hétérosexuelles, homosexuelles, autant chez les femmes que les hommes, père ou mère de famille, dans l’Église ou la société, la pédophilie existe partout chère Mme André Richard, alors n’en soyez pas surprise, car moi je ne le suis pas.

    Moi je pense chère Mme Andréa Richard, que si on regarde votre approche sur la pédophilie et mon approche, mon raisonnement fait moins défaut que le vôtre et je ne porte pas de jugement envers un quelconque groupe en particulier, mais j’admets que notre société hyper-sexualisée récolte ce qu’elle a semé. Il faudrait vraiment être aveugle et mal intentionné pour se servir d’un problème qui regarde l’ensemble de la société afin de détruire un seul groupe tout simplement parce que vous n’adhérez plus à ce groupe (l’Église) à partir de votre expérience personnelle, parce que l’Église ne fait pas vos quatre volontés. En terminant j’espère que vous allez être plus prudente et admettre que la pédophilie, qu’elle soit chez les femmes ou chez les hommes, n’est pas juste un problème d’Église mais un problème faisant partie de notre société en général.

    En lisant votre approche sur la pédophilie j’aurais le goût de dire comme le leader politique, l’honorable Robert Stanfield: ”c’est t’y assez fort!”

  2. Je vous approuve et vous admire. Si on ne m'avait pas fais signer une demande de libération par cette même église catholique, soyez assurée que je me ferais une joie énorme de m'asseoir à vos côtés. Merci de votre courage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *