Français, Québécois et nation huronne-wendat fument le calumet de la paix

Calumet Photo http://www.britannica.com/eb/art-92623/A-Native-American-calumet-in-the-National-Museum-of-the

Hebdoweb actualité en bref plus

Afin de souligner les liens qui unissent Français, Québécois et nation huronne-wendat, le Grand Chef de la nation huronne wendat Max Gros-Louis a invité hier Maxime Bono, maire de La Rochelle et Régis Labeaume, maire de Québec à fumer le calumet de la paix, dans le cadre du lancement des festivités du 400e de Québec à La Rochelle.

C’est d’abord par une séance de purification sous un soleil radieux, que le Grand Chef a débuté le cérémonial lors d’une conférence de presse organisée par la Société du 400e au village de la Grande Traversée de l’Atlantique hier. Une dizaine de journalistes français et une centaine de curieux étaient rassemblés autour de lui afin d’assister au rituel dans le Vieux-Port.


«Je demande à la France d’être avec nous», a lancé Max Gros-Louis  lire la suite …
réf: 400e Que la fête commence!  texte Canoë 08/05/2008 07h10  

Histoire du calumet de la paix

Le tuyau est, aux yeux des Indiens, la partie la plus importante car il représente toutes les parties du corps et la couleur rouge du sang est très souvent utilisée parmi les teintes qui contribue à sa décoration ; il est souvent décoré avec, des perles (beads), du tissus, de la fourrure et des plumes.

Un rituel immuable accompagne son utilisation. On situe le calumet dans les quatre directions (tate topa) pour s’unir avec le monde qui vous entoure et le calumet ne doit jamais être présenté avec le fourneau vers l’invité, sinon c’est un signe de rejet de celui-ci. On utilise pour fumer un mélange aromatique de tabac et d’herbes (sweetgrass, écorce de cornouiller, sauge, menthe…) appelé quiniquinick qui peut sembler un peu âcre à l’usage et qui faisait abondamment tousser les Blancs lors des signatures de traités. Les indiens utilisent le bout d’une branche en feu ou d’une braise pour l’allumer ainsi qu’un cure-pipe en os ou en bois pour le nettoyer ; ces accessoires sont souvent très décorés (bead ou plumes).

Vu le respect que portaient les Indiens à cet objet, les missionnaires ont tenté vainement d’en faire disparaître la pratique en le rangeant dans les idoles ou les objets du diable. Mais son enracinement culturel était trop profond pour qu’on puisse l’éradiquer. Il existe actuellement aux États-Unis un « dernier gardien du calumet », le Sioux Hehaka Sapa (wapiti noir : black elk), gardien des traditions religieuses qui entourent cet objet. Selon la légende, cet objet serait l’original donné aux Indiens par « la femme bison blanc » qui aurait donné le calumet aux Indiens pour qu’ils puissent communiquer avec wakan tanka ainsi que tous leurs rites religieux. réf: wikipédia

13 réflexions au sujet de « Français, Québécois et nation huronne-wendat fument le calumet de la paix »

  1. I am a direct descendant of Louis Stanislas Vincent- Huron Chief, His son aka Stanaslas, named Seraphin Vincent given to him by the Jesuit, was given his land there, as a reward for having captured 40 americans around 1812. Could you please help me with this? The second Seraphin wife was named Henriette Lacoste. he was born in 1818 and his father had 16 children, which he is the first born. Anything that you could tell about this would be greatly appreciated. Thank-you

  2. I am a direct descendant of Louis Stanislas Vincent- Huron Chief, His son aka Stanaslas, named Seraphin Vincent given to him by the Jesuit, was given his land there, as a reward for having captured 40 americans around 1812. Could you please help me with this? The second Seraphin wife was named Henriette Lacoste. he was born in 1818 and his father had 16 children, which he is the first born. Anything that you could tell about this would be greatly appreciated. Thank-you

  3. I forgot to mention , that the land that he was given is in St. Urbain, Quebec designated as number 12 of the second « concession » of Williamston from the seigneurie Anfield. This seigneurie is located southeast of the Turgeon River « Concession » .
    The name of my descendant lived in Kanawake, but originally from Wendake. Thank-You

  4. I forgot to mention , that the land that he was given is in St. Urbain, Quebec designated as number 12 of the second « concession » of Williamston from the seigneurie Anfield. This seigneurie is located southeast of the Turgeon River « Concession » .
    The name of my descendant lived in Kanawake, but originally from Wendake. Thank-You

  5. Bonjour Mme Vincent en réponse à ceci: «Je suis un descendant direct de Louis-Vincent-Stanislas-Huron chef, alias Stanaslas Son fils, nommé Seraphin Vincent qui lui a été donnée par les Jésuites, a reçu ses terres il ya, comme une récompense pour avoir capturé 40 américains autour de 1812. Pourriez-vous s’il vous plaît m’aider avec ceci? La deuxième femme a été nommée Seraphin Henriette Lacoste. il est né en 1818 et son père avait 16 enfants, dont il est le premier né. Tout ce que vous pourriez dire à ce sujet serait grandement appréciée. le terrain qu’il a reçu est à Saint-Urbain, au Québec comme le numéro 12 de la deuxième concession de la seigneurie de Williamston Anfield. Cette seigneurie est située au sud-est de la rivière Turgeon « Concession ».
    Le nom de mon vécu en descendant Kanawake, mais originaire de Wendake.Merci»

    Désolée je n’ai pas les informations. Donc j’invite toute personne à répondre à votre question. Merci d’avoir visité mon site. Sorry I do not have the information. So I invite anyone to answer your question. Thank you for visiting my site

  6. Moi aussi, descendente directe de Louis Stanislas Vincent – also, by the way, my father’s name which was how I was finally able to piece this together after 30 years of research.

    I have contacted Indian Affairs, and they sent me towards a census of Kahnawake. Unfortunately, I live in Manitoba. It’s a little hard to research from here. Somewehere in the census’ from 1800 to 1850 is the piece of information I need.

    If any one can help, I would truly appreciate it!

    Merci
    Nicole Vincent

  7. we too are both decendants of Louis Stanislas Vincent. we are actually trying to do more research on our family history and were wondering if anyone could help

    we have already found out alot on Seraphin Vincent including his birth, death, marriage, parents and child. but we need a little assistance finding more.
    thanks-
    jessica and cassandra

  8. Man I like your comment and it is so good and I am gonna save it. One thing to say the Indepth analysis you have done is trully remarkable.Who goes that extra mile these days? Bravo.. Just one more tip you shouldinstall a Translator Application for your Global Readers ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *