La Pollution et la Prévention

POLLUTION

Dégradation, due à l’action humaine, de l’environnement par des substances chimiques, des déchets industriels, des nuisances ou contamination insalubre de l’environnement par des micro-organismes pathogènes.

DIFFÉRENTS TYPES DE POLLUTION

La pollution se manifeste sous différentes formes, distinguées par leur origine.

 La pollution d’origine agricole est due essentiellement à l’emploi de pesticides (insecticides, herbicides, fongicides, etc.) et d’azote comme engrais. Selon l’Organisation mondiale de la santé (O.M.S.), « une surexposition aux pesticides  entraîne la mort de plusieurs milliers de personnes chaque année ». Les pesticides contribuent également à détruire la flore et la faune. L’azote, transformé en nitrates (engrais), favorise la croissance des plantes mais pollue les eaux de ruissellement et certaines nappes phréatiques. La présence de nitrates en excès dans l’eau de boisson peut provoquer un défaut d’oxygénation du sang par transformation de l’hémoglobine en méthémoglobine (méthémoglobinémie), à l’origine d’accidents chez le nourrisson, notamment dans le cas où la qualité bactériologique de l’eau est mauvaise (réduction des nitrates en nitrites). Enfin, la transformation dans l’organisme des nitrates en nitrosamines pourrait provoquer des cancers du tube digestif.

La pollution atmosphérique d’origine industrielle peut être acidoparticulaire ou photo-oxydante. La pollution acidoparticulaire atteint l’environnement par la combustion des ressources énergétiques fossiles (divers types de charbon, pétrole, gaz naturel) dans les foyers domestiques et industriels et dans les transports, qui rejettent alors des particules charbonneuses, du dioxyde de soufre, des oxydes d’azote, transformés ensuite en acides sulfurique et nitrique. La pollution photo-oxydante est due à la transformation, en présence d’hydrocarbures et sous l’action des rayons ultraviolets solaires, des oxydes d’azote issus des moteurs à explosion qui fonctionnent à l’essence en ozone et en dérivés organiques oxydants. Elle est également en rapport avec l’émission de métaux (cadmium, fer, mercure, plomb, etc.) et de métalloïdes comme l’arsenic. La pollution atmosphérique est à l’origine de divers phénomènes : pluies acides et excès d’ozone dans la troposphère, dérive de l’effet de serre (due à l’augmentation des teneurs en dioxyde de carbone, en méthane, en protoxyde d’azote, en ozone troposphérique, en chlorofluorocarbures) et affaiblissement de la couche d’ozone dans la stratosphère sous l’action des dérivés chlorés utilisés par les industries du froid et les aérosols, des solvants, des mousses plastiques expansées.

La pollution des mers survient lors du transport de produits pétroliers par voie maritime et donne lieu à des marées noires, aux conséquences catastrophiques pour la faune et la flore marines notamment.

La pollution de nature radioactive peut résulter d’accidents nucléaires – tels que celui survenu à Tchernobyl (Ukraine) en 1986 –, ou d’une mauvaise gestion des déchets nucléaires. Les produits radioactifs sont susceptibles d’occasionner deux types de dommages. Les effets dits déterministes qui n’apparaissent qu’au-delà d’une dose importante de radiation, mais surviennent alors inévitablement et rapidement : ce sont des brûlures, voire la mort du sujet irradié. Les effets dits probabilistes, à l’inverse, ne sont qu’éventuels (le risque en est généralement faible) et sont le cas échéant d’apparition tardive (plusieurs années après l’exposition) ; ce sont notamment des cancers (leucémie, cancer de la thyroïde, etc.).

La pollution d’origine biologique est provoquée par le rejet, par des hôpitaux ou des industries, de micro-organismes pathogènes, répandus dans l’air, dans l’eau domestique ou dans les aliments. Elle se manifeste par des maladies individuelles ou des épidémies. Les bactéries sont responsables d’intoxications alimentaires aiguës (salmonellose, par exemple) ou de maladies infectieuses telles que la listériose ou la maladie des légionnaires, infection pulmonaire due à une bactérie parfois présente dans les circuits de distribution d’eau des immeubles et dans les systèmes de traitement d’air.

La pollution urbaine et industrielle atteint les poumons et est susceptible de produire des maladies respiratoires chroniques, peut-être de majorer le risque de cancer du poumon. La survenue de crises d’asthme peut être liée à des pics temporaires de pollution. Des allergènes, présents dans l’environnement domestique et professionnel, représentent une autre forme de pollution : acariens de la poussière de maison, squames et déjections d’animaux familiers, substances chimiques d’origine industrielle, etc. Ils sont responsables de maladies allergiques comme la rhinite ou l’asthme.  Leur identification est indispensable afin d’obtenir leur éradication de l’environnement des sujets allergiques.

PRÉVENTION

Préoccupation majeure, elle comporte la réglementation de l’emploi des engrais et des pesticides, le contrôle de la teneur en toxiques de l’eau et de l’air, le stockage et l’élimination, ou le retraitement, des déchets industriels, la limitation de la circulation automobile à certaines périodes dans les grandes villes, des mesures de sécurité et le contrôle des circuits (avec, au besoin, fermeture d’unités) dans les centrales nucléaires, le contrôle vétérinaire des denrées alimentaires, des règles d’hygiène hospitalière, etc.
Réf: encyclopédie multimédia Larousse 2008

En connexité

Général – Données de polluants, Le recyclage, Urgence Environnementales, l’évaluation environnementale
Déchets Dangereux – Déchets ménagers, Entreposage, Rapport, Transport, Avis d’elimination de déchets dangereux
L’Air – Section de la pollution atmosphérique et des substances toxiques, Ozone, Qualité de l’air, Smog, Général
Terre – Compostage, Pesticides
L’Eau – Immersion en mer, déversement d’hydrocarbures et de produits chimiques, Qualité de l’eau
Législation – Lois et règlements
Produits Chimiques toxiques – Section de la pollution atmosphérique et des substances toxiques, Données de polluants,
À propos des produits chimiques toxiques – Bulletin d’Environnment Canada –
Région de l’Atlantique, Évaluation des dangers pour l’écologie des effluents des usines de textile au Canada, Composés Chimques Toxiques dans la Région Atlantic du Canada,
Options stratégiques pour la gestion des substances toxiques, Secteur de production d’énergie électrique à partir de carburants fossiles
Pollution, Prevéntion – Section de la technologie et gestion environnementale s’occupe des activités fédérales de prévention de la pollution dans les quatre provinces de l’Atlantique

Sur le site environnement Canada

Une réflexion au sujet de « La Pollution et la Prévention »

  1. Very good article. Beware of appearances, but I found this article excellent. This site is a real source of useful information. Thank you very much for the work provided. I hope you will continue long

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *