Université McGill: les roches les plus anciennes de la terre dans le nord du Québec

La découverte de roches vieilles de 4,28 milliards d’années repousse de 300 millions d’années l’âge des plus anciens vestiges de la croûte terrestre

Des chercheurs de l’Université McGill ont découvert les roches les plus anciennes sur Terre – une découverte qui jette davantage de lumière sur les mystérieux débuts de notre planète. Ces roches, appelées des « faux-amphibolites », pourraient être des vestiges d’une portion de la croûte primordiale de la Terre, c.-à-d. la première croûte à s’être formée sur la surface de la planète.

Les anciennes roches ont été découvertes dans le Nord du Québec, le long de la côte de la baie d’Hudson, à 40 km au sud d’Inukjuak, dans une région appelée la ceinture de roches vertes de Nuvvuagittuq.

Les résultats des chercheurs seront publiés dans l’édition de la revue Science du 26 septembre. suite l’Université McGill

En  Connexité Portes ouvertes université McGill

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *