La chicane dans la cabane du P.Q / Sondage «Québec province ou pays»

Samedi, une poignée de partisans de Jean-Claude St-André avait voulu empêcher les militants péquistes de L'Assomption de voter pour leur candidat Scott MacKay, l'ancien chef du Parti vert. Il y a eu bousculade et les policiers ont dû intervenir pour calmer le jeu

 Mot clés: Pauline Marois, Jean-Claude Saint-André, péquiste, chicane, cabane, parti québécois, sondage

Chicane au sein du P.Q ,P.Marois et J-C.Saint-André

La chef péquiste Pauline Marois traversera un après-midi de contestation au sein même de son parti.

Une dizaine de manifestants péquistes attendent leur chef de pied ferme devant une école de Montréal.
Ces derniers reprochent à Pauline Marois d’avoir rejeté la candidature de Jean-Claude Saint-André, ancien député du Parti québécois dans l’Assomption. en vidéo lcn  

La candidature de M. St-André, un pur et dur du Parti québécois, a été écartée parce qu’il n’a pas voulu se rallier à la modification du programme du parti voulant qu’il ne soit plus obligé de tenir un référendum le plus tôt possible dans un premier mandat. De plus, il devait 50 000 $ au parti, ayant contracté des dettes qu’il n’a toujours pas remboursées. L’exécutif national du parti a donc refusé qu’il soit candidat.

Fait à noter, ce n’est pas la première fois qu’un chef ou l’exécutif national du parti refuse la candidature d’un aspirant candidat. Robert Bourassa avait fait de même, en 1985, avec la candidature de Harry Blank, déclenchant un semblable tollé au sein du Parti libéral.

Brasse-camarade dans le P.Q

Samedi, une poignée de partisans de Jean-Claude St-André avait voulu empêcher les militants péquistes de L’Assomption de voter pour leur candidat Scott MacKay, l’ancien chef du Parti vert. Il y a eu bousculade et les policiers ont dû intervenir pour calmer le jeu. vidéo2

«La violence n’aide absolument pas aucune cause mais, des fois, c’est inévitable, parce que des fois, il y a des gens qui ne veulent vraiment pas comprendre», a lancé M. Luc Bertrand, un des manifestants pro-St-André qui a accueilli Mme Marois au rassemblement péquiste, dimanche. Fait à noter, M. Bertrand n’est même plus membre du PQ, étant plutôt membre du Parti indépendantiste.

Rappelons qu’en mars 2008, Mme Marois avait fait retirer du programme du PQ l’obligation d’organiser un référendum au cours d’un premier mandat. M. Saint-André s’était montré très déçu : «Nous venons de démissionner de l’objectif de faire du Québec un pays», commentait- il à l’époque.

Élections Québec 2008 les 7 derniers jours d’actualité Le Québec vote   

Sondage

«Québec province ou pays maintenant, plus tard ou jamais»

Êtes vous en faveur de la décision de Pauline Marois  d’avoir rejeté la candidature de Jean-Claude Saint-André ?

Avez-vous confiance au parti québécois ?

Que préférez vous et pourquoi ? « Québec »  ma province ou mon pays   

Envoyez votre commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *