Pistolet à air comprimé: Un employeur tirait sur ses employés

Hebdoweb / Actualité / Insolite

Saint-Eustache

Avec PC) -À Saint-Jérôme, un superviseur d’encanteur automobile de Saint-Eustache, dans les Laurentides, a plaidé coupable à des accusations de voies de fait graves sur deux de ses employés, a appris le Réseau TVA.

Fadi Azouri, 53 ans, d’origine libanaise, a reconnu avoir fait feu sur deux employés avec un pistolet à air comprimé.

Deux des employés de l’encanteur de Saint-Eustache ont été blessés grièvement dans cette affaire

Regardez le reportage de Joël Goulet source LCN

 

Une réflexion au sujet de « Pistolet à air comprimé: Un employeur tirait sur ses employés »

  1. Fadi Azouri, je le connais depuis quelques années déjà. Et je peux vous dire que c'est le gars le plus gentil que je connaisse, qui ne ferait de mal à une mouche. Au contraire, c'est quelqu'un d' extrêmement généreux ,d'altruiste, toujours prêt à aider autour de lui, plus du style "peace and love" que n'importe quoi d'autre.De plus, personne n'a été grièvement blessé dans cette affaire. Personne n'a été blessé du tout d'ailleurs(tout ceci est un coup monté!) et l'intention de Fadi n'était pas belliqueuse. C' était plus dans une intention d'une blague (un peu stupide, j'en conviens) et rien de plus.Ces articles et reportages à son propos, ne sont qu'un ramassis de mensonges orduriers, provenant de personnes(celles qui l'ont accusé), qui ont elles-mêmes de gros problèmes dans le ciboulot (bien arrosé de drogue et d'alcool-ce qui n'aide en rien),des individus jaloux, lâches,sans scrupules, qui au lieu de faire face à leur propre vie merdique de médiocres,  décident de s'en prendre à un honnête citoyen immigrant, arrivé du Liban, il y a plusieurs années et ayant gravit les échelons d A à Z, en partant du bas de l'échelle, puis en gagnant ses échelons lentement et durement pendant plusieurs années sans l'aide de personne. Et que dire des médias, des journalistes qui ont couvert cet événement et bien d'autres, ce ne sont que des rats,guidés par l'appât du gain, point à la ligne(produit Québécor, vous-dites?). À votre place, je ne pourrais même plus me regarder dans le miroir! Oui, la xénophobie est malheureusement bien encore là, c'est clair.
    À vous tous qui allez lire ce commentaire:je vous dit simplement de demeurer critique face à ce que tous les médias racontent.Ne prenez pas tout "comme du cash".L'information est tellement biaisée. vous n'avez pas idée!           Paule Bussières. St-Jérôme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *