Les erreurs de l'ADQ n'ont pas fait «souffrir» le Québec

Photo Mario Dumont lors de son mea culpa

Actualité / Politique
La Presse canadienne

Les erreurs des partis

On peut lire dans le devoir,  comparées avec les mises à la retraite massives dans le système de santé, les erreurs passées de l’opposition officielle adéquiste apparaissent bien mineures, a soutenu M. Dumont.

Les maladresses de procédure de quelques députés inexpérimentés n’ont pas fait «souffrir» des malades ni fait attendre des patients «des semaines ou des mois» sur des listes, a dit le leader de l’Action démocratique.

«Personne n’a souffert de périodes infinies dans des corridors d’hôpitaux», a-t-il poursuivi.

En ce sens, selon M. Dumont, le refus de la chef du Parti québécois de faire amende honorable dans le dossier de la santé a quelque chose de troublant. Voir exempleIl y a un manque criant de ressources aux urgences de l'hôpital Sainte-Justine. La situation est devenue "dangereuse" et présente des "risques de bris de service". Les urgences débordent à un point tel qu'un parent sur cinq quitte avec son enfant avant d'avoir été vu par un médecin.

«C’est malheureux de ne pas être capable d’admettre ses erreurs, mais c’est encore pire de ne pas être capable de voir, de reconnaître les dommages causés aux gens qui patientent depuis des mois sur des listes d’attente», a-t-il dit.

Attitude de Charest

Pour le leader de l’ADQ, l’attitude de Jean Charest est tout aussi répréhensible.

Sa décision subite d’annoncer une aide financière aux couples infertiles au beau milieu de la campagne électorale en est une illustration flagrante, a évalué M. Dumont.

«Il tente de jouer au héros avec quelque chose qu’il a tenté de bloquer tout l’été, a évoqué le député de Rivière-du-Loup. S’il avait dit: "j’avoue mon erreur, je n’aurais pas dû bloquer ça" j’aurais applaudi», a-t-il soutenu.

Avec son mea-culpa de la veille, Mario Dumont tente manifestement de se démarquer de ses deux principaux adversaires, à qui il reproche d’incarner la vieille politique cynique irresponsable.

Bien loin de faire montre d’un minimum d’humilité, Jean Charest et Pauline Marois s’engagent à dépenser des milliards de dollars sans même se donner la peine de préciser aux électeurs où ils vont puiser les fonds, a-t-il argué.

«Les gens trouvent curieux de se faire promettre sept, huit milliards la première semaine de campagne alors qu’on leur dit qu’on est en crise financière», a mentionné le chef de l’ADQ.

Parole de Mario Dumont

En matinée, Mario Dumont a promis, s’il est porté au pouvoir le 8 décembre, d’accentuer la répression du crime avec le recrutement de 400 nouveaux policiers. Le coût de la mesure est évalué à 50 millions de dollars.

Les forces de l’ordre doivent pouvoir compter sur les effectifs nécessaires pour faire face aux nouvelles réalités du crime, a dit le chef adéquiste en point de presse.

«Les gens s’inquiètent du phénomène des gangs de rue; la cybercriminalité est une réalité, et les récidivistes de l’alcool au volant sont un problème bien réel. Pour nous, la sécurité de la population est une priorité», a-t-il fait valoir.

Annoncés au palais de justice de Joliette, les engagements de l’Action démocratique en matière de sécurité publique étaient connus depuis plusieurs mois.

Outre l’embauche de policiers supplémentaires, on note l’instauration d’un registre des délinquants sexuels, une surveillance accrue de la cybercriminalité, une plus grande sévérité à l’égard des criminels de la route et une aide bonifiée pour les victimes d’actes criminels.  l’intégral Source Le Devoir

Une réflexion au sujet de « Les erreurs de l'ADQ n'ont pas fait «souffrir» le Québec »

  1. I was bothered by bedbug bites this past summer. It was one of the most aweful experiences I’ve ever had. Those bed bug bites have been difficult to watch as well as given I couldn’t describle how I got those bites precisely, my family doctor can’t do amuch about it. I ended up knowing they were bed bug bites and have learned my lessons.

  2. If you’re still on the fence: grab your favorite earphones, head down to a Best Buy and ask to plug them into a Zune then an iPod and see which one sounds better to you, and which interface makes you smile more. Then you’ll know which is right for you.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *