Deuxième aéroport bloqué à Bankok

Thaïlande: les opposants bloquent le deuxième aéroport de Bangkok

Source À la une de TV5 Monde

Les manifestants anti-gouvernementaux ont bloqué et fermé le deuxième aéroport à Bangkok, a annoncé jeudi son directeur, au lendemain d’une action similaire au sein du principal aéroport international de la capitale thaïlandaise.

Les partisans de la coalition d’obédience royaliste, baptisée l’Alliance du peuple pour la démocratie (PAD), se sont rassemblés massivement devant l’entrée principale de l’aéroport Don Mueang mercredi soir, avant que tous les services du site aéroportuaire ne soient finalement annulés vers minuit.

"Les manifestants ont bloqué l’entrée du terminal, nous avons donc décidé de suspendre nos services jusqu’à jeudi 06h00 (11h00 GMT)", a déclaré le directeur de cet aéroport, Anirut Thanomkulbutra.

L’aéroport de Don Mueang est un site spécialisé dans les vols intérieurs et demeurait le seul encore en activité après le blocage de l’aéroport international Suvarnabhumi entamé mardi soir.

Les manifestants réclament la démission du Premier ministre Somchai Wongsawat.,Un responsable de la police locale a indiqué que près de 3.000 manifestants étaient présents à l’extérieur de l’aéroport.
Les protestataires avaient prévenu mercredi qu’ils entendaient fermer l’aéroport de Don Mueang afin d’empêcher les ministres du gouvernement de rejoindre leur chef qui se trouve actuellement dans la ville de Chiang Mai (nord).

Le Premier ministre, qui a atterri mercredi soir à Chiang Mai, de retour du sommet de l’APEC au Pérou, a rejeté l’appel lancé plus tôt par l’armée à convoquer des élections anticipées pour résoudre la crise. M. Somchai a par ailleurs accusé les manifestants qui réclament sa démission de vouloir renverser le processus démocratique. De son côté, le PAD accuse M. Somchai d’être lié à l’ancien Premier ministre en exil Thaksin Shinawatra.

Au cours d’une adresse télévisée à la nation, M. Somchai a déclaré qu’il ne céderait pas à l’appel de la rue. "J’assure de nouveau le peuple que le gouvernement, qui est légitime et issu d’élections, fonctionnera jusqu’à la fin", a averti le Premier ministre.
© 2008 AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *