De la cocaïne pour les abeilles

 Des abeilles travaillent sous l’effet de la cocaïne

Photo Abeille:  Des abeilles travaillent sous l'effet de la cocaïne

Si vous n’arrivez pas sur la page désirée,
pensez à la barre de recherche du site «haut de la page à droite»

Lundi 29 décembre 2008 9:35
Hebdoweb Sciences

Un scientifique australien fournit de la cocaïne à des abeilles pour étudier comment le cerveau de tels insectes réagit à des médicaments  et peut-être trouver un moyen de lutter contre la toxicomanie chez l’homme.

C’est la première fois que l’on utilise de la cocaïne comme récompense donné à un insecte», a déclaré Andrew Barron, co-auteur du rapport publié ce mois-ci dans le Journal of Experimental Biology.

Dans le cadre d’un projet conjoint entre l’Université Macquarie et l’Université nationale d’Australie et de l’Université de l’Illinois aux États-Unis, Barron appliquée petites doses de cocaïne dans le dos des abeilles avant de les envoyer à trouver de la nourriture.

Les abeilles sous l’influence de la cocaïne, selon l’étude, se déplaçant avec beaucoup plus d’enthousiasme que les autres et semble avoir le même plaisir que les humains  à la dépendance.

 «Ce que nous avons découvert que les abeilles répondent aux formes de cocaïne sont très semblables à l’homme, de sorte que la cocaïne modifie la façon dont il évalue les abeilles", dit-il.

Il espère que d’identifier les voies de neurones que la cocaïne passe sur les abeilles pour en savoir plus sur les mécanismes impliqués dans la dépendance de l’homme de savoir si le médicament a un effet dévastateur sur la société de l’abeille comme chez l’homme.

 "Si nous pouvions faire cela, nous pouvons développer de nouveaux traitements pour prévenir ou traiter la toxicomanie», a dit l’auteur, qui a ajouté que les abeilles utilisées dans le test n’ont pas subi de dommages.

réf du texte: traduction automatique de la page originale du Cronica

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *