Société: Les enfants appartiennent exclusivement à la mère ?…

Folklore Musuo: Une fois par an, les jeunes de la région vont à un pélerinage à leur montagne sacrée. Là, ils ont un festival de danse pour honorer la « Gan mu » en tant que grande déesse de l'amour. À cette occasion, les jeunes femmes choisissent un nouvel amoureux parmi les jeunes hommes. Samedi 17 janvier 2009 19:18
Internet  Région

Sud-ouest de la Chine 

Mosuo, une société matriarcale  dont la mère est chef de la famille et transmet son nom aux enfants

Les Mosuo sont une minorité ethnique non-Chinoise vivant dans les limites de la Chine. Ils sont considérés comme étant par les anthropologues chinois comme une société matriarcale, parce qu’ils vivent toujours selon les modèles de matrilinéarité et du matrilocalité.

Ils occupent la vallée entière entourée par les hautes montagnes, dont une s’appelle « Gun mu" montagne mère", la déesse protectrice des Mosuo. Toutes les personnes de chaque clan-maison ont le nom de la femme la plus âgée, la mère du clan. Les noms, aussi bien que la propriété commune de la maison et de la terre, sont exclusivement hérités par la lignée femelle. À environ treize ans, après la cérémonie d’initiation, les filles sont considérées comme les membres à part entière du clan et ont la clef de leur propres chambre.

Les enfants appartiennent exclusivement à la mère

Les enfants appartiennent exclusivement à la mère et à son clan. Les frères des jeunes femmes prennent soin des nièces et des neveux, qui sont considérés comme leurs enfants, aussi, parce qu’ils partagent le même nom de clan. Les oncles des enfants accomplissent le rôle de la paternité sociale, qui est typique des sociétés matriarcales. La paternité biologique ne semble aucunement raisonnable aux Mosuo, socialement ou religieusement. (Source du texte et lire la suite ) sur le site Homme Femme

Les femmes changent de partenaires à leur guise dans des mariages ouverts

Pendant plus de mille ans, le petit peuple Mosuo a vécu dans l’isolement total aux confins de la Chine, avec sa propre langue et sa religion. C’est une des dernières sociétés matriarcales au monde, où les femmes changent de partenaires à leur guise dans des mariages ouverts.

Aujourd’hui, le tourisme est devenu à la fois une planche de salut économique et une menace pour les Mosuo. Le contact avec le monde extérieur aura-t-il raison de cette petite civilisation d’à peine 40 000 habitants?  réf: à voir sur Radio-Canada  Une heure sur terre

Une réflexion au sujet de « Société: Les enfants appartiennent exclusivement à la mère ?… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *