Son crime est d'aimer sa collectivité et le Canada

Son crime est d'aimer sa collectivité et le Canada

Menacé d’expulsion, un aveugle est confiné dans une église depuis 3 ans

Samedi 17 janvier 2009 17:22 

MONTREAL Pour l’une des premières fois en trois ans, un demandeur de statut de réfugié algérien, aveugle et diabétique, a chaussé ses souliers et est sorti de son refuge pendant plusieurs minutes pour saluer la centaine de personnes venues l’appuyer, samedi, à Montréal.

Craignant d’être expulsé du Canada, Abdelkader Belaouni a trouvé refuge à l’église Saint-Gabriel, dans le quartier Pointe-Saint-Charles, le 1er janvier 2006. Depuis, il y est confiné. Il n’en est sorti que très rarement et durant quelques secondes, tout au plus.

Samedi, une marche a été organisée pour souligner le troisième anniversaire de sa réclusion et pour demander au nouveau ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney, d’agir pour que le statut de M. Belaouni soit régularisé.

Abdelkader Belaouni a dit ne pas être étonné de l’appui qu’il a reçu. L’homme de 41 ans a ajouté qu’il n’avait rien fait de mal et que le seul crime dont on pourrait l’accuser est d’aimer sa collectivité et le Canada.

Le député de la circonscription Jeanne-Le Ber et porte-parole du Bloc québécois en matière de Citoyenneté et d’Immigration, Thierry St-Cyr, a participé à la marche. Il a profité de l’occasion pour demander à nouveau qu’une section d’appel pour les réfugiés soit mise sur pied.

Pour sa part, Abdelkader Belaouni a dit espérer que le ministre Kenney agisse bientôt, car la collectivité, elle, a déjà agi.

Selon  LA PRESSE CANADIENNE REVENEZ DANS QUELQUES MINUTES POUR PLUS DE DÉTAILS 

Source de la Photo Canoë infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *