Des cadres de l'ACDI payent cher leurs vols pour aller à un forum sur l'aide

Des cadres de l'ACDI payent cher leurs vols pour aller à un forum sur l'aide

Dimanche 25 janvier 2009 22:36
Actualité Gouvernement

Des cadres de l’ACDI payent cher leurs vols pour aller à un forum sur l’aide

OTTAWA — La présidente de l’Agence canadienne de développement international (ACDI) et deux cadres supérieurs ont dépensé près de 40 000 $, juste en billets d’avion, pour assister à une conférence sur l’efficacité de l’aide à l’Afrique de l’Ouest.

Selon un communiqué de presse, les participants à ce forum international, qui avait lieu à Accra, au Ghana, ont discuté de la façon de tirer le meilleur parti de chaque dollar d’aide financière. Mais un examen des dossiers déposés par l’ACDI concernant les frais de déplacement et d’hébergement révèle que des membres haut placés du personnel préfèrent voyager en classe affaires, à des prix plusieurs fois plus élevés que les tarifs des vols en classe économique

Le billet d’avion de la présidente, Margaret Biggs, pour la rencontre de septembre dernier au Ghana a coûté 13 856,46 $. Son hébergement a coûté 1750,92 $. D’après les dossiers, Mme Biggs est restée au Ghana du 28 août au 5 septembre pour une rencontre se tenant du 2 au 4 septembre. Elle a également visité des projets sur le terrain, selon un courriel de la porte-parole de l’ACDI, Jo-Ann Purcell.

Tous les voyages d’employés de l’ACDI respectent les normes du Conseil du trésor pour les vols de longue durée, a dit Mme Purcell. Le voyage de la présidente était d’une durée de 21 heures pour l’aller seulement.

Des recherches sur Internet indiquent que le même vol, en classe économie, coûte environ 1400 $ (aller-retour) en incluant les taxes et autres frais et ce, même s’il est réservé moins d’une semaine avant le départ.

Les billets d’avion de Stephen Wallace, qui a présidé la conférence, et Christine Hogan, ont coûté respectivement 10 496,26 $ et 15 117,69 $.

Selon Mme Purcell, les billets ont été achetés par l’intermédiaire du Service des voyage du gouvernement aux meilleurs tarifs disponibles au moment de la réservation.

Kevin Gaudet, de la Fédération canadienne des contribuables, a qualifié les vols en classe affaires de "dépense ridicule".
Source texte; La Presse cannadienne  Photo et texte: Cyberpresse La Presse 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *