Crise économique: L'industrie du transport ne passe pas à coté

Crise économique: L'industrie du transport ne passe pas à coté

Hebdoweb Actualité Société

Économie: L’industrie du transport fait aussi les frais de la crise économique.

Plusieurs entreprises sont acculées à la faillite alors que d’autres ont dû réduire leur personnel.

Les fluctuations du prix du carburant et du huard ainsi que la crise économique forcent les entreprises à produire moins. Du coup, les camions transportent moins et les compagnies font moins d’argent.

Par exemple, Transport Robert, l’un des plus importants transporteurs au Québec, a réduit son personnel de 15 pour cent.

En plus, l’industrie doit investir 1 milliard d’ici 5 ans pour réduire de 20 pour cent les émanations de CO2 des flottes de camions.

Si l’industrie vit des moments difficiles, il en sera autrement à long terme. Lors de la reprise prévue pour 2010, on prévoit avoir besoin de 12 000 chauffeurs. (réf du texte LCN)
+ vidéo reportage de Lcn   

Une réflexion au sujet de « Crise économique: L'industrie du transport ne passe pas à coté »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *