Accommodements religieux: Un employeur s'y conforme, faute d'argent

Hebdoweb Mise à jour: 20:10

Actualité Religion Société

— Accommodements religieux: Un employeur s’y conforme, faute d’argent

Un employeur «poussé» à l’accommodement par décision arbitrale vient d’accepter – pour éviter un coûteux procès – de laisser trois employés musulmans se rendre à la mosquée les vendredis midi.

Chawki Mokhtari, Abbas Boubekeur et Benkhelif Mehdi sont des employés des Laboratoires Riva, à Blainville qui exigeaient un congé.

Un membre influent de la communauté musulmane du Québec, Mohammed Aziz Chraïbi, trouve «malheureux» que cette affaire rejaillisse dans les médias, qu’il accuse de relancer le débat sur les accommodements raisonnables.

Fanny Hébert et Guy Prud’homme, ont trouvé l’expérience assez difficile pour eux selon Serge Labrosse du Journal de Montréal
+ de détails dans le Journal de Montéal diffusé sur Canoë

Une réflexion au sujet de « Accommodements religieux: Un employeur s'y conforme, faute d'argent »

  1. La télédiffusion à répétition de reportages sur l’islam pour essayer de me convaincre que je ne comprends rien à ces fantasmes religieux m’irritent au plus haut point, comme si c’était la première fois que des délirants au fanatisme religieux m’importunaient. Je le dis, je le répète et je me répète, certains de mes ancêtres y ont perdu la vie à cause de conflits religieux, certains de mes ancêtres patriotes ont combattus pour se débarrasser de ces dictats religieux, pour libérer la femme de toutes ces contraintes pernicieuses que sont ces obligations dictées par les religions, ils ont aussi combattu pour la séparation du pouvoir religieux de celui de l’état et pour la neutralité religieuse dans l’espace publique. Ces personnes à petite cervelle d’oiseau qui croient avoir trouvé la voie de la vérité se sont tout simplement égarées dans un chemin qui ne peut mener qu’à l’incompréhension et à la discorde. La religion catholique aussi nous obligeait à prier plusieurs fois par jour, il nous était aussi défendu de travailler le dimanche et les jours de fête chrétienne, les femmes avaient l’obligation de se couvrir lorsqu’elles entraient dans l’église, et la liste est aussi longue que n’importe quelle liste de peu importe quelle autre religion. Nous avions réussi à avoir un calme relatif depuis l’adoption de la charte québécoise en 1975, mais depuis 2001 on ne cesse de nous embêter avec ce fantasme qu’est ce délire à l’imaginaire. Gardez donc votre croyance dans votre petit esprit et cessez de nous irriter avec vos chimères. J’invite les gens à écrire à nos élu(es)et à leur faire parvenir ces textes,et leur demander d’établir des règles claires et précises pour faire en sorte que ces demandeurs d’accommodements déraisonnables ne puissent plus nous embêter et nous irriter avec tous ces abus. Et je vous invite aussi à dénoncer ces abuseurs. Lorsque vous écrirez aux élu(es)envoyez-en une copie à chacun des partis politiques ce sera plus efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *