Incendies en Australie: Un homme et un adolescent soupçonnés et arrêtés

Voir: Incendies en Australie photos de l'article du 7 février: / Un homme et un adolescent soupçonnés et arrêtés

Hebdoweb Mise à jour: 12:25
International 

Les pires incendies de l’histoire de l’Australie font au moins 166 morts, un homme et un adolescent soupçonnés et arrêtés

Un homme de 31 ans et un adolescent de 15 ans, soupçonnés d’avoir volontairement déclenché deux feux séparés n’ayant pas fait de victimes, ont été arrêtés lundi et inculpés d’incendie volontaire.

Les autorités ont promis de punir sévèrement les pyromanes qui seront poursuivis pour meurtre et encourront de fait la prison à vie.

"Notre défi ne consiste pas seulement à tendre la main de l’amitié (…) mais aussi à agir. C’est pour cette raison que nous avons mobilisé l’armée", a déclaré Kevin Rudd qui avait qualifié dimanche ces feux inédits "d’enfer dans toute sa fureur" .

Un hameau touristique réputé pour sa verdure situé au nord de Melbourne a été entièrement rasé par les flammes attisées par un vent violent.

"Marysville, qui était l’un des plus beaux hameaux du Victoria, si ce n’est d’Australie, vient d’être rayé de la carte", a déploré Ivor Jones, un prêtre qui habitait à Marysville.

Les feux ont également semé la désolation dans la ville voisine de Kinglake où plus de 20 personnes sont mortes. Des centres d’hébergement ont été mis en place pour accueillir les rescapés et nombre d’entre eux se sont réfugiés dans la localité toute proche de Whittlesea.

Piscines, barrages ou simple marigots sont devenus les ultimes refuges pour certains habitants terrifiés, cernés par une pluie de tisons générés par les feux.

"Ils appellent ça +pluie de braises+ mais c’est très en deçà de la réalité", a témoigné Gary Hughes qui est parvenu à fuir avec sa femme de sa maison en feu près de Melbourne.

"C’est un orage de feu venu de l’enfer et qui galope inexorablement vers vous", a-t-il dit à la presse locale. + Le texte complet de  l’agence France Presse  + les feux en photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *