Un résumé du livre de René Angélil: Il en veut à la télé d'État et …

Un résumé du livre de René Angélil: Il en veut à la télé d'État et ...

Mise à jour 17:35
Livre

-Biographie:Le maître du jeu.

-Sur plus de 500 pages, il illustre comment, de tout temps, le jeu a été au coeur des succès et des échecs d’Angélil, plus encore que ne le croient ceux qui prétendent tout connaître de lui.

Dans ce livre, ajoute-t-il, il n’y a pas de bullshit: «Oui, je suis un gambler, oui, c’est une maladie, oui, j’ai été chanceux et oui, il faut que je fasse attention aujourd’hui. À Las Vegas, 95% des gamblers ne sont pas chanceux…»

Le livre traite aussi des rapports particuliers d’Angélil avec les médias. Avec la presse people, qu’il trouve «plus facile à contrôler», aussi bien qu’avec les quotidiens et la télé. Au début des années 90, Angélil appelle le Journal de Montréal pour lui donner un scoop:
Dans le dernier chapitre

Il parle de ses rapports tumultueux avec Radio-Canada, Angélil en veut à la télé d’État et son président Sylvain Lafrance pour deux raisons: une émission d’Enjeux, en 2007 que, dit-il, Lafrance lui avait présentée comme un hommage à Céline pour ses 25 ans de carrière, mais où ses détracteurs prenaient le plancher ; puis le dernier Bye bye qu’il n’a pas encore digéré.

Il reconnaît que c’est d’abord la caricature de son fils René-Charles qui l’a ulcéré – il y voit une revanche du couple Cloutier-Morissette pour avoir empêché sa nouvelle protégée Véronic DiCaire d’aller imiter Céline au Bye bye – mais répète que sa sortie virulente était dirigée contre l’émission en général qu’il a trouvée tout aussi revancharde envers Nathalie Simard, Denis Lévesque et TVA, et les Anglais. (source de ce texte: Lapresse  Cyberpresse)

Beaucoup + d’infos du texte de Alain De Repentigny La Presse  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *