Pauline Marois accuse Jean Charest de menteur. La souveraineté, ça presse!

Mise à jour 20:27
Politique

Parti Québécois

(Québec) Après avoir «menti» en campagne électorale sur la situation financière du gouvernement, Jean Charest s’apprête à augmenter les tarifs des services publics, accuse Pauline Marois.

«Ça risque de faire mal aux Québécois», a-t-elle lancé hier dans son discours d’ouverture du conseil national du Parti québécois.

«Lorsque Jean Charest promet, la main sur le coeur, qu’il n’y aura pas de hausse de tarifs, ils augmentent quand même. Imaginez-vous maintenant qu’il refuse de s’engager à ne pas les hausser», a-t-elle affirmé.

«Il a réussi à discréditer son gouvernement encore plus rapidement qu’il ne l’avait fait avec le premier», a affirmé Mme Marois.

«Lorsque nous avons besoin de faire des virages rapides, comme c’est le cas présentement, avons-nous vraiment les moyens de composer avec les incohérences d’une fédération? Il faut en finir avec la tutelle d’une autre nation», a-t-elle dit.

«Le contexte le prouve: la souveraineté, ça presse! a-t-elle ajouté. Si le Québec était souverain, nous disposerions de tous nos impôts. Nous aurions plus de marge de manoeuvre pour développer une stratégie économique, soutenir les familles et les travailleurs. Nous ne gaspillerions pas notre énergie pour aller faire des pèlerinages à Ottawa.»

«C’est ainsi que nous ferons grandir l’enthousiasme pour la souveraineté. Il ne faut pas l’oublier, c’est notre raison d’être», a souligné Mme Marois.

+ les détails sur Cyberpresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *