Mario Dumont confie à la Presse Canadienne

Mario Dumont confie à la Presse Canadienne

Mise à Jour 15:59

Actualité Politique

Mario Dumont regrette de n’avoir jamais goûté le pouvoir avec l’ADQ

LEVIS — Mario Dumont quittera la vie politique le 6 mars, tirant un trait sur une carrière marquée de hauts et bas qui ne lui a jamais permis de goûter le pouvoir.

"Il y a un sentiment d’échec de ne jamais avoir connu le pouvoir, c’est sûr.

Mais en même temps, je pense avoir changé le débat politique au Québec et je pense avoir instauré une nouvelle voie politique", a dit M. Dumont, dans une entrevue accordée mardi à La Presse Canadienne.

"Je vous annonce donc par la présente ma décision de mettre fin officiellement à mon mandat le 6 mars prochain.

Je vous informe également de mon intention de remettre au président de l’Assemblée nationale ma démission à titre de député de Rivière-du-Loup le même jour", écrit M. Dumont.

Le fondateur de l’ADQ

"Les gens qui étaient contre moi depuis 14 ans vont me dire (en Chambre) que finalement j’étais bon en maudit? Non, c’est correct", a-t-il laissé tomber.

Orientation professionnelle

M. Dumont a refusé de vendre la mèche sur sa nouvelle orientation professionnelle, laissant à son employeur le soin de faire l’annonce d’ici la fin de la semaine.

"Je n’étais pas à la recherche d’une job politique", a-t-il expliqué.

 Mais il laisse quand même la porte entrouverte à un retour, dans plusieurs années.

"Je n’ai pas 40 ans. Est-ce que dans 20 ans, lorsque je serai un retraité de 58 ans, disponible, je voudrai réessayer? Je ne sais pas. (…) Je ne crois pas que je vais m’ennuyer de ça, mais je ne vais pas faire des déclarations tonitruantes en disant ‘jamais’ parce qu’il ne faut pas dire ‘jamais’", a-t-il confié.

Chose certaine, Mario Dumont n’a pas pris sa décision de rendre les armes sur un coup de tête, le soir de la dégelée électorale de son parti le 8 décembre.

"Je comprends que le jour où tu pars, les gens te disent que c’est terrible, que c’est dommage. Mais il faut être capable de faire un pas de recul et se dire: je ne suis plus la meilleure personne pour porter le message. J’empêche le message d’avancer", a-t-il analysé.

Texte complet La Presse Canadienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *