Objet contesté par la Chine: Record mondial de vente d'enchères d'objets d'art décoratif

Objet contesté par la Chine: Record mondial de vente d'enchères d'objets d'art décoratif

La vente Saint Laurent-Bergé

* PARIS (AFP) — Après des records atteints dès le premier soir, la "vente du siècle" de la collection Yves Saint Laurent-Pierre Bergé se poursuivait mardi après-midi à Paris avec la dispersion aux enchères de tableaux et dessins du XIXe siècle, d’orfèvrerie et de mobilier Art déco.

Objet contesté par la Chine

Mais ce sont deux pièces d’art chinois, provenant du sac du palais d’été à Pékin en 1860 et réclamées par Pékin, qui devraient désormais attirer les regards et donner une coloration politique à cette vente exceptionnelle.

Ces deux têtes de bronze, estimées à dix millions d’euros chacune, seront mises aux enchères mercredi, au dernier jour de la vente, après qu’une procédure en justice pour l’empêcher a été rejetée.

L’homme d’affaires et esthète français Pierre Bergé s’est déclaré "absolument prêt à donner" les deux pièces à la Chine en échange des "droits de l’Homme, la liberté au Tibet" et le retour du dalaï lama à Lhassa.

"Enfreindre les droits culturels du peuple chinois au nom des droits de l’Homme, c’est tout simplement ridicule", ont répondu les autorités de Pékin par la voix du porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Une partie de la presse chinoise dénonçait mardi un "chantage politique" de la part de M. Bergé. + de détails Crédit du texte Agence France presse

Vente record

La deuxième journée de vente aux enchères de la collection privée Saint Laurent – Bergé se solde par un total de 101 millions d’euros : 22, 2 millions pour les tableaux anciens, 19,8 millions pour l’orfèvrerie, et 59,1 millions pour l’art décoratif. 

Après les prix historiques atteints lundi par sept oeuvres d’art moderne, cette journée marque plusieurs records mondiaux. Un tableau de Géricault est parti à 9 millions d’euros, un autre d’Ingres à 2 millions.

Pour les objets, le « fauteuil aux dragons » d’Eileen Gray, estimé de 2 à 3 millions d’euros, est parti à 21,9 millions. Il s’agit du plus haut prix jamais obtenu pour un fauteuil, et du deuxième pour un meuble. D’autres records sont tombés : un ensemble de miroirs de Claude Lalanne, à 1,8 million d’euros, et une paire de banquettes de Gustave Miklos, à 1,7 million d’euros.

La suite cet après-midi au Grand-Palais, pour la dernière journée d’enchères. Au programme notamment, la sculpture, et les arts asiatiques et islamiques. Pour l’instant, la vente a rapporté plus de 300 millions d’euros. + d’infos Crédit du texte deL’Express:

Source de la Photo Hebdoart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *