Déçue et anxieuse! Il est en panne d'érection, c'est très inquiétant…

Déçue et anxieuse! Il est en panne d'érection, c'est très inquiétant...Mise à jour: 16:35

Santé-Sexualité*

Quels sont les facteurs de la dysfonction érectile ?

Selon le Dr Catherine Solano – médecin sexologue- Il existe de nombreux facteurs augmentant le risque de trouble érectile. C’est ainsi qu’il est possible de prévenir en cherchant à éviter tous les facteurs de risques d’une difficulté érectile.

Ce qui abîme les artères nécessaires à l’érection

-L’alcool, au-delà de trois verres de vin par jour ou équivalent en dose d’alcool.

-Le tabac augmente le risque d’infarctus et le risque d’accident vasculaire cérébral. Et en plus, chaque cigarette provoque un spasme des artères. Ainsi, quand un homme cesse de fumer, il remarque en quelques jours que ses érections, y compris ses érections matinales, retrouvent une vigueur qu’elles avaient perdue…

-Le manque d’exercice physique finit par ‘rouiller’ les artères. Se dépenser contribue à faire travailler le cœur et à oxygéner parfaitement toutes les cellules du corps. C’est essentiel aussi pour conserver longtemps une bonne érection.

-Le diabète a tendance à altérer l’érection par plusieurs mécanismes. Les artères ont plus de risques de faire des plaques d’athérome qui en rétrécissent le calibre. Et les nerfs sont aussi touchés par ce diabète, y compris les nerfs érecteurs. En cas de difficulté érectile, il faut consulter lorsqu’on est diabétique, pour prévenir au mieux et traiter si nécessaire.

-Surpoids : il est le témoin d’un métabolisme déséquilibré qui altère l’intérieur des artères. Il augmente donc le risque qu’elles soient abîmées.

-Un cholestérol trop élevé est le facteur le plus agressif pour les artères, y compris les artères érectiles.

-L’hypertension artérielle non traitée agresse en permanence le réseau artériel en l’obligeant à supporter une pression exagérée qui lui est néfaste.

-Un homme qui a déjà souffert de maladie cardiovasculaire, quelle qu’elle soit (infarctus, accident vasculaire cérébral…) présente un risque augmenté de dysfonction érectile.

Pour en savoir davantage à la source de ce texte consultez le site  esanté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *