Hebdos:Les médias traditionnels en plein coeur d'une tempête

Hebdos:Les médias traditionnels en plein coeur d'une tempêteHebdoweb-
Mise à jour: 11:39
International Société

Crise mondiale

Presse écrite: La fin du papier? Internet fait peur à de nombreux journalistes?

Gaël Vaillant du site le JDD.fr écrit «L’année 2009, un tournant pour l’histoire de la presse écrite? Aux Etats-Unis, les publications disparaissent, englouties par une crise qui existait avant la chute des places boursières. Certaines osent le choix, radical, d’abandonner le papier au profit du web. En France, les groupes de presse se refusent encore à une telle solution. Mais pour des spécialistes, c’est une perspective inévitable.

Le Monde, Le Figaro et Libération ont déjà réduit leurs effectifs, de 70 à 130 postes, en deux ans. (Reuters)

L’année 2009 risque de marquer durablement l’histoire de la presse écrite mondiale. Comme l’avait affirmé en novembre dernier Eric Scherer, directeur Stratégie et Relations extérieures de l’Agence France Presse (AFP), les médias traditionnels traversent une "perfect storm" [la tempête parfaite], devant faire face à la combinaison entre trois facteurs: des handicaps structurels non réglés, une adaptation difficile au numérique et les conséquences de la crise financière. La crise de la presse écrite, que de nombreux spécialistes prédisaient depuis l’avènement d’internet.»

«Les médias américains sont les moins épargnés par cette mauvaise conjoncture. Licenciements massifs, chômage partiel, suppression d’avantages sociaux, gel voire baisse des salaires… »

Internet fait peur à de nombreux journalistes

«Au-delà de ses faibles revenus, le traitement de l’information sur internet fait "peur" à de nombreux journalistes. Comme le détaille Denis Muzet, auteur du principe de "mal-information", le travail sur internet doit être "rapide, efficace, interactif et gratuit". Le public "connecté" en permanence veut tout savoir et tout de suite. Un "prime time" qui doit être renouvelé toute la journée. Une demande exigeante à laquelle l’ensemble des professionnels français "n’est pas prêt de répondre", à en croire Bernard Poulet, rédacteur en chef du magazine économique L’Expansion. Il est l’auteur de La fin des journaux et l’avenir de l’information (Gallimard), en librairie cette semaine.»

«Pour lire le texte complet de  Gaël Vaillant du site le JDD.fr»

Une réflexion au sujet de « Hebdos:Les médias traditionnels en plein coeur d'une tempête »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *