Monique Jérôme-Forget: «La dame de fer, une tigresse… et son franc-parler»

Monique Jérôme-Forget: «La dame de fer, une tigresse... et son franc-parler»

Mise à jour 16:18
Journalisme Politique

Julie Lemieux 
Stéphane Gendron
Monique Jérôme-Forget,

 En bref: Julie Lemieux a réussi à faire aimer à Stéphane Gendron "Monique Jérôme-Forget, cette personne détestable de la politique québécoise qui selon lui est arrogante et cachotière" par quelques passages savoureux de son écriture. écrit-il sur son  blogue:

La ministre des Finances Monique Jérôme-Forget
«Je suis heureuse d’être là et de faire le budget de 2009-2010 alors qu’il y a la crise car il sera fondamental pour que le Québec rebondisse. Si je ne m’étais pas représentée, j’aurais eu l’impression de donner raison aux gens qui auraient dit : Elle n’est pas là, elle a quitté au bon moment, ah! ah! ah!? Non, elle est là en pleine tempête», affirme la ministre, Monique forget lors d’une longue entrevue avec Julie Lemieux que l’on peutt lire dans le quotidien Le Soleil.

La dame de fer devient une tigresse

Elle sort ses griffes, si on lui dit que Jean Charest s’est caché derrière elle pendant la crise à la Caisse de dépôt ou lors de l’annonce du retour au déficit.

«C’est injuste à son endroit. Jean Charest ne s’est jamais caché. C’est clair que ç’a donné cette image-là, mais c’était mon dossier. Sincèrement, s’il avait fallu qu’il soit à ma place, je l’aurais vu comme un désaveu à mon endroit. J’aurais dit : ?Écoute donc, c’est mon dossier, qu’est-ce que tu fais là?? Pourquoi il viendrait me désavouer? Il me fait confiance, il sait que je vais livrer la marchandise, que je suis franche, que je parle vrai.»

Le franc-parler de cette grand-mère de 68 ans

«Je n’ai pas peur des situations et c’est à cause de ma franchise. Je dis toujours aux gens que je suis franchement bête et bêtement franche. Je dis les choses telles qu’elles sont. Si j’échoue dans quelque chose, je le dis même si c’est déroutant pour les autres. Et je me pardonne parce qu’au moins, j’agis. Mon grand-père me disait: Monique, il y a seulement ceux qui ne lavent pas de vaisselle qui n’en cassent pas?. Si vous ne faites rien dans la vie, vous ne vous tromperez pas.»

Source de la photo et lire le texte complet, sous la belle plume de Julie Lemieux:
 
«Entretien avec Monique Jérôme-Forget: la Dame de fer prête à affronter la tempête»

Julie Lemieux du Soleil: Le comble de la complaisance.  sur le blogue de Stéphane Gendron

Une réflexion au sujet de « Monique Jérôme-Forget: «La dame de fer, une tigresse… et son franc-parler» »

  1. quelques mots pour dire a mme forget qu’au lieu de se venter d’avoir des milliards en reserve pour finir par se dementir qu’elle est en dificite moi a sa place je ne serais pas fiere de montre que je me suis acheter des souliers neufs au nez des familles qui sont a tres faible revenu et qui creve de faim elle devrait y penser 2 fois tous ce qu’elle dit ou fait ce n,est que de la foutaise il serait grand temps que le monde la debarque de ses fonctions elle est une nuisance pour la societe et ne pense qu’a ses poches comme le reste des politiciens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *