Service à l'auto: Chez le vendeurs de «cigarettes à plumes»

 L’Association canadienne des dépanneurs alimentaires en colère

Mise à jour: 17:00

Kahnawake & Kanesatake

Plus besoin de débarquer de son auto pour acheter des cigarettes de contrebande sur les territoires autochtones. Au moins trois commerces ont installé des services au volant.

Cette technique s’ajoute à l’arsenal déployé par les vendeurs pour attirer encore plus de clients. Le Journal révélait hier que des commerces faisaient tirer des voitures, de l’argent et même des billets du Canadien à l’achat de cigarettes.

«C’est totalement insultant. Le service au volant démontre l’ampleur que ce commerce illégal a prise», dénonce Michel Gadbois de l’Association canadienne des dépanneurs alimentaires.

Deux cabanes de Kahnawake ont installé des pancartes annonçant leur service au volant. Mais la plus spectaculaire est située sur la rue Saint-Michel, à Kanesatake.

Un énorme panneau annonce le service et un toit permet de recevoir ses cigarettes à l’abri de la pluie. Tout ça sans taxes évidemment.

Pour lire le texte complet

Source:  Capture de texte d’Éric Yvan Lemay Le Journal de Montréal 18/03/2009 08h34
Capture d’image: Un acheteur pris en train de s’acheter des cigarettes de contrebande dans ce service au volant à Kanesatake.  ®

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *