Vos vies étalées sur internet à vie, peuvent vous faire perdre votre «Job»

Vos vies étalées sur internet à vie, peuvent vous faire perdre votre «Job» Actualité Internet en bref+

C’est l’histoire d’une jeune femme qui avait écrit, certains états d’âme sur son blogue, et ça lui a coûté une perte d’emploi.

Selon Le Monde.fr -A 31 ans, Fanny est déjà passée par une dizaine d’entreprises, dans le journalisme, la communication, le marketing. Comme beaucoup de semi-précaires, elle laisse son profil affiché en permanence sur les sites Internet d’emploi et les plates-formes communautaires professionnelles comme Linked-In ou Viadeo.

Par ailleurs, Fanny utilise Internet pour son plaisir : elle fréquente le site de rencontres Meetic, a un profil Facebook et une page sur MySpace. Elle est aussi l’auteur d’un blog personnel qui porte son nom, où elle publie des textes humoristiques, décalés ou provocateurs.

En septembre 2008, à l’issue d’un stage de formation, Fanny commence une nouvelle période d’essai dans une agence de communication parisienne. Elle est alors contactée par la petite agence de recrutement Elaee, qui lui propose un autre poste.

Elle se prépare pour un nouvel entretien d’embauche – elle a l’habitude. Mais elle a oublié un détail. Sur le CV en ligne envoyé à Elaee, elle avait placé un lien vers son blog : "Au départ, il était plutôt orienté pro, je voulais montrer que je savais rédiger un article. Puis j’ai trouvé un job, et mon blog est devenu de plus en plus perso, je racontais ma vie, mes états d’âme, je faisais de l’humour." Texte complet

 Article paru dans l’édition du 02.04.09.  Abonnez-vous au Monde 

Une réflexion au sujet de « Vos vies étalées sur internet à vie, peuvent vous faire perdre votre «Job» »

  1. Effectivement, internet peux être dangereux lorsqu’on est féru de web, que l’on poste à tout va sans vraiment faire attention à ce que l’on dit et … qu’on recherche un emploi.

    Le cabinet de recrutement Elaee qui a été interviewé dans cet article donne souvent des conseils en ce sens sur son blog, à lire donc :
    http://www.elaee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *