Nicolas Sarkozy résiste à la divergence d'opinion de Barack Obama

Actualité International
en bref + Vidéo

Nicolas Sarkozy résiste à la divergence d'opinion de Barack Obama  * La Turquie dans l’UE:

France
"S’agissant de l’Union européenne, c’est aux pays membres de l’Union européenne de décider", déclare le président français, après que Barack Obama a apporté son soutien à l’entrée de la Turquie dans l’UE.

 Le président Nicolas Sarkozy a réaffirmé dimanche 5 avril sur TF1 ( ici pour voir l’intégral) son hostilité à une entrée de la Turquie dans l’Union européenne, après le soutien apporté par le président américain Barack Obama à une telle adhésion

"Je travaille main dans la main avec le président Obama, mais s’agissant de l’Union européenne, c’est aux pays membres de l’Union européenne de décider", a déclaré Nicolas Sarkozy, interrogé sur la déclaration de son homologue, en duplex depuis Prague où il participe au sommet UE-Etats-Unis.

"J’ai toujours été opposé à cette entrée et je le reste. Je crois pouvoir dire qu’une immense majorité des Etats membres (de l’UE) est sur la position de la France", a-t-il ajouté.
"La Turquie, c’est un très grand pays allié de l’Europe et allié des Etats-Unis. Elle doit rester un partenaire privilégié, ma position n’a pas changé", a déclaré le chef de l’Etat. Suite»»» «rapporte le NouvelObs»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *