«Barack Obama et Hugo Chavez» Des poignées de main franches et presque amicales

Hebdoweb: Actualité International - Gouvernement en bref + «Barack Obama et Hugo Chavez» Des poignées de main franches et presque amicales

Sommet des Amériques

Les deux dirigeants se sont serrés deux fois la main, vendredi soir et samedi matin, en marge du sommet

«Barack Obama et Hugo Chavez» Des poignées de main franches et presque amicales

Elles mettent pourtant en scène deux dirigeants que tout oppose : le président amércain Barack Obama et son homologue vénézuélien Hugo Chavez. Ces gestes de détente ont eu lieu vendredi soir et samedi matin, en marge d’une réunion avec les dirigeants d’Amérique latine qui se tient à Trinidad et Tobago.

Samedi, le président vénézuélien a même offert un livre à son homologue américain.

Selon la presse présente à l’ouverture d’une réunion avec les dirigeants d’Amérique latine, Hugo Chavez a offert à Barack Obama le livre intitulé "Les Veines ouvertes de l’Amérique latine" (Las Venas abiertas de America Latina).«+ d’infos à la source de ce texte Le Point.fr»

Poignée de main Obama-Chavez

© AFP PHOTO/Jim WATSO, Mariamma Kambon/AP/SIPA

Autre événement marquant du sommet: la poignée de main entre Barack Obama et Hugo Chavez, son homologue vénézuélien. D’après la présidence du Venezuela, ce geste était une initiative du locataire de la Maison Blanche.

Les deux hommes se rencontraient pour la première fois. "J’ai accueilli Bush il y a huit ans avec la même main, a souligné Chavez, ajoutant : "Je veux être votre ami". Le dirigeant bolivarien a exprimé récemment le désir de remettre à zéro les relations de son pays avec les Etats-Unis. Mais Barack Obama a attenué la portée de la rencontre, indiquant qu’il avait juste demandé à Chavez "Comment ça va" en espagnol.

"J’ai beaucoup à apprendre"

Barack Obama a échangé une nouvelle poignée de mains avec le président vénézuélien, samedi matin, après celle très commentée de la veille, au cours d’une rencontre avec plusieurs présidents sud-américains, affirment des sources vénézuéliennes. 

 "J’ai beaucoup à apprendre et je me réjouis à l’idée d’écouter", a déclaré Barack Obama, au début de la rencontre avec les dirigeants de l’Unasur, organisation économique et politique réunissant l’Argentine, le Brésil, la Bolivie, le Chili, la Colombie, l’Equateur, le Paraguay, le Pérou, l’Uruguay et le Venezuela. «Plus d’infos à la source de cet texte du Nouvel Obs»

Le Point vous propose un dossier spécial sur l’actualité américaine

Toutes les nouvelles d’actualité de Barack Obama sur le Nouvel Obs  plus de 8000 textes d’informations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *