Les méthodes d'interrogatoires brutales utilisées pendant l'ère de George W. Bush seront banies

 Actualité International en bref +

Etats-Unis -Whashington

Sous la nouvelle ère Obama  "Nous n’utiliserons plus ces techniques à l’avenir. Mais nous défendrons absolument ceux qui se sont conformés à ces notes internes et ces directives", a expliqué Dennis Blair, le directeur du renseignement américain (DNI) de Barack Obama, dans un communiqué.

Après la publication jeudi de notes internes révélant les méthodes d’interrogatoire de l’ère Bush, l’administration Obama se retrouve sous le feu croisé de critiques de la part d’associations de droits de l’homme et de conservateurs mécontents.

Les techniques d’interrogatoire utilisées pendant l’ère de George W. Bush, ont été publiées jeudi.

Ces techniques comprenaient notamment, privation de sommeil, exposition à des températures extrêmes, maintien dans des positions inconfortables ou encore recours à des insectes pour impressionner les prisonniers. D’après AFP

Selon le New York Times, La CIA a ordonné des tortures inutiles

 La CIA, ont ordonné l’emploi de méthodes d’interrogatoires brutales telles que la «planche à eau», sur une personne soupçonnée de terrorisme, alors qu’elle avait déjà dit tout ce qu’elle savait, rapporte un quotidien américain.

Lors de l’interrogatoire musclé du prisonnier Abu Zubaydah, dans une prison secrète de la CIA en Thaïlande, le suspect a été enfermé dans une boite et cogné contre les murs, parce que ceux qui l’interrogeaient avaient grandement surestimé son importance, indique le New York Times, dans son édition d’aujourd’hui. Zubaydah était considéré comme un dirigeant d’Al-Qaïda et un proche lieutenant de Ben Laden.

Le journal tient cette information d’anciens agents de la CIA, et de nouveaux documents publiés dernièrement à la demande de Barack Obama. Un ex-agent qui a eu connaissance directe de l’affaire a déclaré que Zubaydah avait fourni des informations précieuses sans avoir été aussi durement maltraité, et que l’emploi de méthodes plus brutales n’a rien donné de décisif.

En revanche, les géôliers ont été très perturbés par la violence des séances d’interrogatoires, et par l’effet qu’elles ont eu sur le détenu. La technique de la planche à eau est un simulacre de noyade.

Source Associated Press (AP) sur Canoë Infos Actualité  «Suivre les liens pour plus d’infos»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *