Les amendes aux cyclistes: Cyclistes c’est le même Code de la route qui s’applique.

Les amendes aux cyclistes: Cyclistes c’est le même Code de la route qui s’applique.

Actualité + liens utiles,
Société –

Le sergent Pascal Richard répète ces quelques mots à ceux qui se posent la question sur la réglementation que doivent respecter les cyclistes: à vélo, comme en auto.
 
 En d’autres termes, c’est le même Code de la route qui s’applique. Voici selon lui les infractions que les cyclistes commettent le plus souvent sans penser enfreindre la loi. «dit-il au reporter du Journal de Montréal de ce matin.»

Peut-on rouler en vélo sur les voies réservées aux taxis et autobus?

Les cyclistes pensent à tort qu’ils peuvent utiliser les voies réservées aux autobus et taxis. Ils provoquent alors exactement ce que veulent éviter ces voies, en retardant la circulation derrière eux. Les autobus ne peuvent que difficilement dépasser un cycliste sur ces voies étroites sans risquer de les heurter avec leur miroir, notamment.

Puis-je rouler sur les trottoirs si la circulation automobile est trop dense?

Beaucoup de cyclistes ignorent qu’ils n’ont pas le droit de rouler sur les trottoirs et qu’ils s’exposent même à des poursuites au civil s’ils devaient heurter un piéton. À ceux qui leur disent qu’ils ont trop peur de rouler sur la voie publique, le sergent Richard chuchote qu’il vaudrait peut-être mieux pour eux de changer de moyen de transport, que le vélo n’est probablement pas fait pour eux!

Peut-on rouler en sens inverse dans de petites rues pour de courtes distances?

C’est interdit, à moins qu’il y ait une bande cyclable aménagée sur le côté. Si ça allonge trop le parcours, on peut marcher sur le trottoir, à côté de son vélo, pour la distance restante.

Doit-on obligatoirement emprunter la piste cyclable?

Certains l’ignorent, mais lorsqu’il y a une piste cyclable en bordure d’une rue à Montréal, les cyclistes ont l’obligation de l’emprunter.

Et des écouteurs sur les oreilles?

Quel plaisir et quel sentiment de liberté que de rouler avec les écouteurs d’un MP3 dans les oreilles. Sauf que c’est interdit et les policiers ne les tolèrent pas en zone urbaine, car l’ouïe est essentielle pour survivre dans « la jungle urbaine », pour employer l’expression du sergent Richard. Sur piste cyclable hors de la ville, on les tolère. On tolère aussi le cellulaire lorsqu’un cycliste utilise une oreillette, que son autre oreille est donc libre.

Est-ce que des réflecteurs lumineux sont suffisants le soir?

Plusieurs cyclistes ignorent qu’il leur faut un phare avant blanc et arrière rouge pour rouler le soir, en plus de tous les réflecteurs obligatoires sur les pédales, le devant, l’arrière et dans les roues. Il existe maintenant de petites lumières pour moins de 10 $ qui font très bien l’affaire », note le sergent Richard.

Les infractions cyclistes comportent-elles des points d’inaptitude?

Les amendes aux cyclistes sont moins salées que celles aux automobilistes; mais dans le cas d’un stop brûlé ou d’un passage sur un feu rouge, le cycliste titulaire d’un permis de conduire se voit inscrire trois points d’inaptitude. Et s’il n’est pas encore titulaire d’un permis, à partir de l’âge de 16 ans la SAAQ conserve son infraction en mémoire et lui inscrit les points dès qu’il en obtient un.

Est-ce la même réglementation pour les vélos électriques?

De plus en plus de bicyclettes assistées font leur apparition à Montréal. Les utilisateurs ignorent que ces engins électriques doivent avoir des pédales pour emprunter les pistes cyclables et que, dans leur cas, le port du casque est obligatoire. À 14 ans, il faut un permis de cyclomoteur. Via le site Canoë

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *