Grippe porcine: Inquiètude mondiale sur l'expansion du virus et le Mexique appel au calme

Actualités / International Santé

Grippe porcine: Inquiètude mondiale sur l'expansion du virus et le Mexique appel au calme Mobilisation mondiale contre l’épidémie de grippe porcine

-L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est déclarée, dimanche 26 avril, très inquiète sur l’expansion du virus de la grippe porcine, révélé  vendredi soir. Il a "clairement un potentiel pandémique".

L’OMS parle d’une situation "sérieuse" et "imprévisible". Ce virus, qui a déjà causé plus de 100 décès "probables", "se transmet d’homme à homme".

La maladie touche "des jeunes adultes en bonne santé", et la mutation du virus est inédite, "dans des gênes jamais rencontrés auparavant" selon l’OMS.

Ce nouveau virus s’étend et ne peut pas être contenu, ont renchéri les autorités sanitaires américaines. L’OMS a ainsi annoncé avoir avancé d’une journée, à ce lundi, la réunion de son comité d’urgence sur la grippe porcine qui doit éventuellement décider de relever le niveau d’alerte sanitaire mondiale.

Mexique appel au calme

Le président mexicain Felipe Calderon a lancé dimanche un appel au "calme" et au respect des mesures de prévention face à l’épidémie de grippe porcine .

Son ministre de la Santé a cité dimanche soir un bilan aggravé, à 103 morts et 1.614 malades traités, dont 400 encore hospitalisés. Il n’a pas précisé si tous les décès étaient des cas confirmés, et son porte-parole s’est borné à évoquer des morts d’origine "virale". Le nombre des morts avérés était maintenu à 20.

Mobilisation mondiale

En Asie, de nombreux pays ont commencé à prendre des mesures de précaution, comme le Japon et Hong Kong, tandis que la Chine étudie les mesures d’inspection et de quarantaine. La Russie a mis en place une commission de prévention contre la propagation de la grippe et vérifie tous les vols provenant du Mexique et des Etats-Unis. Plusieurs pays latino-américains ont décrété l’alerte sanitaire ou annoncé des mesures préventives.

La canada est touché

Six cas confirmés, et plusieurs pays, dont la Nouvelle-Zélande, l’Australie la France, Israël, l’Espagne et le Brésil ont fait état de cas suspects. La ministre de la Santé espagnole Trinidad Jimenez a déclaré lundi qu’un premier cas humain de grippe porcine a été détecté en Espagne chez un homme qui avait séjourné au Mexique

Suspension des activités au mexique

Le Mexique a suspendu ses activités publiques prévues dimanche et prévoit une réserve de 450 millions de dollars (340 millions d’euros) pour affronter la pandémie. La Banque mondiale a annoncé un crédit immédiat de 25 millions de dollars pour le Mexique, et en a approuvé un autre de 180 millions à moyen terme.

Capture de texte en bref du quotidien La Tribune (La Tribune.fr – 27/04/2009)  La grippe porcine dans le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *