La télé québécoise n'est pas au rendez-vous sur le web

 

La télé québécoise n'est pas au rendez-vous sur le web
La ministre de la culture Christine St-Pierre – Photo: Robert Skinner, La Presse

Actualité Internet en bref + 

Le Québec accuse un retard en ce qui concerne l’offre audiovisuelle disponible sur l’internet.

Gatineau – Hier, se tenait le congrès de l’Association des producteurs de films et de télévision du Québec (APFTQ). Lors de discussions auxquelles participaient notamment des représentants del’Office national de film, de Radio-Canada et des distributeurs de films Séville et Alliance Vivafilm, une question a monopolisé les échanges:

Les États-Unis et plusieurs pays d’Europe ont une offre audiovisuelle en ligne depuis plusieurs années déjà.

Pourquoi le Québec a-t-il tardé à se joindre au mouvement? »

La réflexion semble maintenant entamée du côté des producteurs. «Il faut voir ce que l’on va faire dans ce contexte, a indiqué hier la porte-parole de l’APFTQ, Céline Pelletier, au cours d’un entretien téléphonique avec La Presse. Christine St-Pierre, invite les producteurs à s’adapter aux changements technologiques et aux nouvelles plateformes.

«La capacité de notre télévision à s’adapter à tous ces changements dépend de la détermination des différents joueurs en place à concevoir ensemble des façons de faire appropriées et à ajuster leurs modèles de fonctionnement de telle sorte que tous puissent y trouver avantage», a déclaré la ministre de la Culture, Christine St-Pierre. «rapporte Nathaëlle Morissette, dans son article, Web Télé: le Québec en retard publié dans La Presse» pour le texte complet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *