Antonio Taguba en accord avec le président Barack Obama de ne pas rendre publics les clichés

 

Des photos montrant des viols et des actes de torture à la prison d’Abou Ghraib plus graves que ceux rendus publics précemment.

 À la prison d’Abou Ghraib en 2003

Actualité International

en bref + liens et vidéo

Cette photo du National Post  montrant un détenu dans une "position de torture" en Irak à la prison d’Abou Ghraib en 2003, du documentaire  «GHOSTS d’Abou Ghraib» et vidéo de Rory Kenndy.

États-Unis-Le général américain à la retraite qui a supervisé l’enquête sur les sévices commis à la prison d’Abou Ghraïb en Irak, dit avoir vu des photos montrant des viols et des actes de torture dans des centres de détention américains, rapporte le Daily Telegraph dans son édition d’aujourd’hui.

Antonio Taguba déclare par ailleurs être d’accord avec le président Barack Obama qui a décidé de ne pas rendre publics les clichés, selon le journal britannique.

«Je ne suis pas certain que leur publication servirait à quelque chose, autrement que dans un cadre juridique, et les conséquences» seraient de «mettre en péril nos soldats, les seuls protecteurs de notre politique étrangère, quand nous avons le plus besoin d’eux», a déclaré le général à la retraite, selon le Daily Telegraph. «La simple description de ces photos est suffisamment horrible».

Le général américain à la retraite qui a supervisé l’enquête sur les sévices commis à la prison d’Abou Ghraïb en Irak, dit avoir vu des photos montrant des viols et des actes de torture dans des centres de détention américains, rapporte le Daily Telegraph dans son édition d’aujourd’hui.

Selon le Daily Teleraph, le militaire à la retraite a expliqué que les nouvelles photos montraient des abus encore plus graves que ceux rendus publics précemment.

Taguba a décrit plusieurs photos: l’une d’entre elles montrerait un soldat américain en train de violer une détenue. Sur une autre, on verrait un traducteur violer un prisonnier. Le journal ajoute qu’une autre photo montrerait une détenue, dont le haut a été arraché et dont les seins sont exposés. D’autres clichés, selon le quotidien, montreraient d’autres agressions sexuelles sur des détenus.

Le Daily Telegraph affirme que les photos traitent de 400 cas présumés d’abus qui auraient été commis entre 2001 et 2005 à Abou Ghraïb et dans six autres prisons.

À Washington, le porte-parole du Pentagone Bryan Whitman a rejeté l’article du Daily Telegraph et affirmé que le journal avait «mal décrit les images».

Source : National Post Abu Ghraib photos montrent le viol
Associated Press (AP) via le site Canoë :
Le Pentagone dans l’eau chaude 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *