D'où vient le rire de l'homme et du singe?

Les Chatouilles, plus de dix millions d’années
D'où vient le rire de l'homme et du singe?

Les plus vieux singes au monde

Le Babouin olive (Papio anubis), ou babouin anubis ou doguera, est un singe membre de la famille des cercopithecidae. Les babouins olives sont les plus répandus et nombreux de tous les babouins, présents dans 25 pays africains, du Mali à l’Éthiopie et à la Tanzanie. Des groupes isolés sont aussi présents dans des régions montagneuses du Sahara. Son habitat se compose de savanes, de steppes ou bien de forêts.
 

 

– Actualité Sciences + liens et photos

Le rire, tel qu’on l’entend, est-il l’apanage de l’homme, ou du moins de certains mammifères? Pour répondre à cette question très sérieuse, des chercheurs britanniques ont mené une étude sur des bébés humains et de grands singes, à base de… chatouilles. Réponse: l’homme et le singe semblent avoir hérité du rire d’un ancêtre commun qui vivait il y a plus de dix millions d’années.

Les experts saluent les travaux réalisés par l’équipe de Marina Davila Ross, professeur à l’université de Portsmouth, en Angleterre. Selon (Frans de Waal,(Photo et infos)) du Centre de recherches sur les primates Yerkes, à l’université Emory d’Atlanta, elle apporte des preuves solides d’une parenté entre le rire humain et le rire des singes au fil de l’évolution.

Depuis l’époque de Charles Darwin, les scientifiques ont remarqué les sons caractéristiques émis par les grands singes lorsqu’ils jouent ou lorsqu’on les chatouille. Des sons apparemment destinés à signaler leur intérêt.

Plusieurs théories ont depuis suggéré que le rire humain provient des origines primates de l’homme. Pourtant, le rire des singes ne ressemble en rien à celui des humains.

Marina Davila Ross et son équipe se sont donc posé la question: qu’ont donc ces deux rires en commun? La réponse est dans la chatouille.

Les scientifiques de l’université de Portsmouth se sont en effet lancés dans une étude minutieuse des sons émis par trois bébés humains et 21 orangs-outans, gorilles, chimpanzés et bonobos. Après avoir mesuré 11 éléments des sons émis par chaque espèce, ils ont découvert une parenté évidente. A tel point que leurs résultats couchés sur papier ressemblent à un arbre généalogique correspondant en tout point à l’évolution dans le temps de ces espèces.

Ils ont donc conclu que, même si le rire humain est totalement différent de celui du singe, ces éléments caractéristiques peuvent avoir été hérités d’un lointain ancêtre commun.

Pour Jaak Panksepp, spécialiste du rire chez les animaux à l’université de l’Etat de Washington, cette étude, parue début juin dans "Current Biology  (FR)", est le premier examen détaillé comparant le rire de l’homme à celui d’un grand nombre d’autres espèces.

Mais lui-même va plus loin. Selon ses propres travaux, même les rats produisent une forme de rire en réponse à des chatouilles ou lorsqu’ils se livrent à ce qui pourrait être qualifié de jeux. A une fréquence sonore toutefois trop aiguë pour être audible par l’homme.

Selon lui, le rire viendrait donc de beaucoup plus loin dans la chaîne mammifère que ne le suggère l’étude de l’université de Portsmouth. Journal de Québec avec AP

Sur le Net: Current Biology  (FR) et Great Ape  (FR
 

Une réflexion au sujet de « D'où vient le rire de l'homme et du singe? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *