«Kimberley Vlaeminck a menti » piégée par une chaîne de télévision néerlandaise

«Kimberley Vlaeminck a menti » piégée par une chaîne de télévision néerlandaiseActualité International
Insolite  en bref + vidéo

Mise à jour: Le doute est levé. La jeune Belge de 18 ans, qui racontait s’être fait tatouer à son insu 56 étoiles sur le visage, vient d’avouer qu’elle avait inventé cette histoire.

Craignant vraisemblablement la colère de son père, elle lui a dit que le tatouage s’était fait à son insu. Ce derier était en effet d’accord pour que sa fille se fasse tatouer quelques étoiles sur le visage… mais pas 56.

Kimberley n’a pas avoué publiquement son mensonge. Elle a été piégée par une chaîne de télévision néerlandaise, Ned 3, qui a prétendu que les caméras étaient en panne. La jeune fille a alors avoué notamment que le "résultat lui plaisait". rapporte le Matin Online
—————————————————–
Article paru le 16 juin sur ce site : Kimberley, 18 ans, avait demandé à un tatoueur 3 petites étoiles sur le visage. Elle en a reçu 56 ! Elle affirme s’être endormie pendant la séance. Le tatoueur infirme.

Kimberley Vlaeminck est une femme de ménage de Courtrai. Sa photo, en une du journal Het Laatste Nieuws  (version FR) mardi matin, montre sur le côté gauche de son visage, des étoiles noires de différentes tailles, allant de un ou deux millimètres à environ un centimètre, partant de l’oreille et couvrant la mâchoire jusqu’au menton, la pommette, le front et le nez.

 "J’avais demandé au tatoueur de placer trois petites étoiles près de mon oeil gauche, mais je suis ressortie avec 56 étoiles disséminées sur la moitié de mon visage", affirme mardi une Belge de 18 ans, qui jure s’être endormie durant la séance et a décidé de porte plainte.

 "Je me suis endormie"

"Je voulais qu’il me dessine trois petits points, mais il a proposé de faire trois étoiles, en disant que c’était bien plus beau", témoigne Kimberley Vlaeminck.

"Quand il a commencé à me tatouer, je n’ai pas ressenti de douleur et je me suis endormie. Je m’étais levée à cinq heures du matin et j’avais déjà travaillé une demi-journée", explique la jeune femme de ménage.

"Je me suis réveillée lorsqu’il a commencé à me tatouer le nez et j’ai vu ce qu’il avait déjà fait. J’ai compté 56 étoiles, c’est effrayant", poursuit-elle.

Qui ment ?

Le tatoueur, un Parisien, ne parle pas flamand. Kimberley, elle, ne parle pas français. Est-ce ce problème de langue qui a "offert" à Kimberley 56 étoiles sur la partie gauche du visage, au lieu des 3 initialement demandées ? Peut-être.  repris traduit par RTL Infos de Belgique

Quoiqu’il en soit Kimberley est maintenant défigurée à vie. «Selon Le Post»

Voir le reportage RTL 

Voir une vidéo de Kimberley Vlaeminck sur Youtube

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *