La mort de deux québecois en «car surfing»: Devrait-on donner des amendes plus sévères?

*Sensibilisation*
 
Vidéo Youtube «Rescue 911 – Episode 603 – "Car Surfing Girl"»

 Actualité en bref + Vidéo

«Car surfing» Ce jeu dangereux

Choqués par le caractère téméraire et inutile du car surfing, les parents de la jeune Gabrielle Dionne, décédée à la suite d’une chute de car surfing, lancent un appel pour sensibiliser les gens aux risques énormes de ce jeu dangereux. Ils invitent les jeunes à consulter un site Internet en anglais dédié aux dangers du «car surfing» le Car Surfing kills

Gabrielle est la deuxième personne victime du phénomène du car surfing cette année au Québec. En juin dernier, Kevin Ducharme, un homme de 27 ans de Dollard-des-Ormeaux, est mort dans des circonstances similaires. Son ami, Tommy Palliser, 33 ans, a été accusé de négligence criminelle ayant causé la mort et de délit de fuite.

Amendes plus sévères

Ces deux cas de morts causés par le car surfing amènent le ministère des Tranports à considérer l’apport des modifications au Code de la sécurité routière. Le gouvernement pourrait notamment alourdir les amendes données aux gens qui s’adonnent au car surfing en se tenant sur le toit ou le coffre d’une voiture en marche.

Les amendes actuelles sont de 30 à 60 $. En comparaison, il en coûte de 115 $ à 154 $ pour une personne qui roule sans sa ceinture de sécurité. Source: Journal de Montréal via le site Canoë infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *