Le Canada un paradis fiscal ? Le Canada lutte contre l’évasion fiscale

Ottawa a signé un premier accord
 Le Canada un paradis fiscal ? Le Canada lutte contre l’évasion fiscale

 

Argent en bref +

Dans le cadre de sa lutte contre l’évasion fiscale, Ottawa a signé un premier accord d’échange de renseignements en matière fiscale. Cet accord a été conclu avec les Pays-Bas concernant les Antilles néerlandaises, considérées par certains comme un «paradis fiscal».

 L’accord stipule l’obligation pour les deux parties d’échanger des renseignements en matière fisacle. Ainsi, Ottawa pourra obtenir des informations sur les comptes d’une entreprise ouverts dans les Antilles néerlandaises, si le gouvernement canadien soupçonne celle-ci de s’en servir pour éviter de payer des taxes au Canada «rapporte le site Les Affaires» Pour lire le texte complet

Selon la chronique de Nathalie Elgrably-Lévy, Économiste sénior, à l’Institut Économique de Montréal. Elgrably-Lévy écrit, à l’instar de l’Europe et de l’Amérique, le Canada profite de la crise économique et des scandales financiers pour déclencher une offensive sans précédent contre le secret bancaire qu’il tient responsable des maux qui nous touchent et des malversations des financiers véreux.

Ottawa a d’ailleurs déjà signé des ententes de divulgation de renseignements privés avec la Suisse et les Pays-Bas, et espère convaincre d’autres pays d’en faire autant.

Certes, l’escroquerie est indéfendable et impardonnable. Mais partir en guerre contre les paradis fiscaux, c’est s’opposer à la concurrence fiscale entre États souverains. Est-il donc logique que certains États, qui choisissent d’offrir des lois fiscales avantageuses et de respecter la propriété privée, capitulent pour permettre à d’autres de préserver un régime fiscal oppressif? Surtout, la disparition des paradis fiscaux rendra-t-elle aux délinquants de la finance leur sens de l’éthique ? On peut en douter!

Malgré tout, on applaudit les efforts du ministre Blackburn car,nous dit-on, ils permettent de réduire l’évasion fiscale. C’est oublier qu’elle n’est que le symptôme d’un trouble plus profond. Si les paradis fiscaux existent, c’est parce qu’il y a des enfers fiscaux. Les chercheurs ont montré que le principal déterminant de l’évasion fiscale, c’est le taux de taxation.

L’OCDE a publié une étude qui le confirme, et Friedrich Schneider, expert en matière de fiscalité et professeur à l’Université Johannes Kepler en Autriche, abonde dans le même sens.»»»»» Suite sur Canoë Argent 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *