Un employé d'un supermarché trop pacifique et trop courtois est congédié

Un employé d'un supermarché trop pacifique et trop courtois est congédié

Actualité Insolite –

Pas de flirt au travail

– Dans le Journal de Montréal de ce matin, on peut lire qu’ un employé d’une épicerie de la Rive-Nord a appris à ses dépens que son lieu de travail n’est pas un bon endroit pour séduire des clientes. Malgré ses 18 années d’ancienneté, il a été mis à la porte pour avoir fait les yeux doux à des clientes qu’il jugeait irrésistiblement sexy.

Il aimait les femmes d’expérience

Il leur demandait où elles habitaient, si elles étaient célibataires. L’une des victimes a même été suivie jusqu’à sa voiture. Cette cliente a cessé de faire son épicerie à cet endroit

À une cliente âgée de 47 ans, l’employé a indiqué qu’il la trouvait attirante et qu’il aimait les femmes d’expérience. Celle-ci a même été invitée à souper par l’employé, invitation à laquelle elle n’a pas donné suite.

La direction a même embauché un agent de sécurité dans l’épicerie pour apaiser les craintes des employés. L’individu a été congédié peu après, congédiement qu’il a contesté devant un arbitre de griefs, Me Denis Nadeau.

Complimenter sans toucher

Lors de son témoignage, l’employé fautif a dit trouver tout à fait normal son comportement.

«N’importe qui peut faire connaissance à n’importe quel endroit, dit-il. […] Des compliments, ça se fait. […] C’était approprié, c’était des choses qui se disent. […] C’est correct de complimenter une cliente tant qu’on ne la touche pas.»

Il dit qu’il est un homme pacifique, qu’il «aime le monde» et qu’il est courtois. plus de détails à la source: Journal de Montréal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *