Le prince Charles a bien ri lors son voyage au Canada

Visite Royale  

*Insolite- en bref +

SAINT-JEAN, Terre-Neuve-et-Labrador

Le prince Charles a bien ri mardi, au cours de la deuxième journée de son voyage au Canada, lorsqu’un homme lui a serré la main et lui a tendu sa carte professionnelle. Il s’agissait d’un geste singulier, non seulement parce qu’il sortait des normes protocolaires, mais aussi pour son audace même.

De passage à l’Université Memorial, à Saint-Jean (Terre-Neuve-et-Labrador), le prince Charles, lui, trouvait la scène amusante. «Je pense que cela a brisé la glace et nous a donné une raison pour rire», a expliqué Joe Coffey, âgé de 24 ans et fondateur de la firme Upstream Marketing.

M. Coffey a affirmé que le prince s’était montré très curieux au sujet de son entreprise et que quelqu’un lui avait assuré que Charles avait gardé sa carte. «Alors si nous recevons la visite sur notre site Web d’un internaute du Royaume-Uni, nous saurons de qui il s’agit», a-t-il lancé. suite»»» Selon la Presse canadienne – PC 
Photo La Presse canadienne

A LIRE AUSSI
L’ascension au trône du prince Charles pourrait mettre un terme à la monarchie
De Nelson Wyatt

MONTREAL — Un nouveau documentaire prédit que l’impopularité du prince Charles pourrait être l’élément déterminant qui mettra un terme à la monarchie au Canada. Le documentaire, qui sera présenté le jeudi 12 novembre lors de l’émission "Les grands reportages", sur les ondes de RDI, avance que les Canadiens pourraient finalement décider de rompre leurs liens avec la monarchie britannique lorsque le prince Charles accédera au trône.

Selon le réalisateur de "After Elizabeth II: Monarchy in Peril", le Montréalais John Curtin, un nouveau monarque peut raviver la famille royale ou, au contraire, être son baiser de la mort. Il est d’avis qu’un successeur à la reine Elizabeth II politiquement indiscret pourrait conduire à la fin de la monarchie millénaire du Royaume-Uni.

Le documentaire évoque une série de scandales et de faux pas qui auraient terni l’image de la famille royale au cours des dernières années. Il avance que même le parc d’amusement Legoland, en Grande-Bretagne, attire davantage de touristes que les châteaux royaux. SUITE »»»»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *