Interdiction de posséder des chiens pendant 10 ans à un Britanique

 Un chien mal aimé

Insolite + photos

Interdiction de posséder des chiens pendant 10 ans à un Britanique
voir les photos via le site The Sun

Un Britannique a rendu son dalmatien sérieusement obèse.«Quand nous avons retiré Barney (à son maître), son état lui causait un grand inconfort, exerçait une pression sur ses articulations, et pouvait être une cause de mort prématurée», a souligné Rachel Andrews, inspectrice de la société de protection des animaux.

Le site The Sun publie les photos de John Green et de son chien dalmatien Barney qui est vraiment obèse, dans l’article du «Britain’s fattest Dalmatian lives in Macclesfield» 

Les responsables de la protection des animaux ont averti M. Green du danger pour son chien, Barney, d’une mauvaise alimentation et ont recommandé à son maître de le mettre au régime. Mais l’homme de 40 ans n’a pas respecté ces recommandations et le chien a continué à grossir, jusqu’à atteindre 70 kg, plus du double de son poids recommandé.

Le dalmatien a été finalement retiré à son propriétaire en juin et mis à la diète dans un chenil privé où le personnel a veillé à ce qu’il fasse assez d’exercice. A l’issue de ce régime Barney, huit ans, a maigri, et pesait 40 kg.

Un tribunal du nord-ouest de l’Angleterre a interdit jeudi à un maître de posséder des chiens pendant dix ans, après qu’il eut rendu son dalmatien obèse en le nourrissant de chips et de chocolat. John Green, un habitant de Macclesfield dans le comté du Cheshire, a été condamné jeudi par le tribunal de cette ville à une interdiction de posséder des chiens pendant 10 ans et à 200 heures de travaux communautaires et une amende de £780 (environ 1,380.$), à la suite d’appels de membres du public, inquiets pour la santé du dalmatien en surpoids.

M. Green a plaidé coupable d’avoir causé des souffrances inutiles à son chien, mais le tribunal lui a reconnu des circonstances atténuantes, en constatant que Barney avait été traité plus comme «un ami» que comme un chien par son maître, qui n’avait pas compris le mal qu’il lui faisait. Selon l’Agence France Presse de Londres et le site The sun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *