Nathalie Blanchard ne regrette pas d'avoir affiché ses photos sur Facebook

Nathalie Blanchard ne regrette pas d'avoir affiché ses photos sur Facebook

Incident- Insolite: Vie privée et Facebook –

Compagnie d’assurance Manuvie

Suite à l’arcticle Une femme en dépression perd ses indemnités de son assureur à cause de ses photos sur Facebook 

L’histoire de Nathalie Blanchard a fait le tour du monde. En Europe comme aux États-Unis, les médias s’intéressent à ce cas qui révèle une fois de plus les limites de la vie privée en cette ère des médias sociaux, selon R-C

Jointe dimanche par téléphone à son domicile, Nathalie Blanchard a affirmé qu’elle ne regrettait pas d’avoir affiché ses photos et que ce n’était pas correct de la part de la compagnie d’assurance de conclure qu’elle était guérie de sa dépression en se basant sur ces clichés. «Rapporte La presse Canadienne»

Mais elle ne nourrit aucune rancune par rapport à Facebook. «Je suis toujours sur Facebook et j’écris encore sur Facebook, je n’ai rien à cacher, rien du tout», a-t-elle soutenu.

Mme Blanchard n’a aucun problème avec les photographies supposément utilisées par son assureur contre elle, incluant celles la montrant en train de s’amuser à un spectacle de Chippendales, à son anniversaire et durant des vacances au bord de la mer.

«Je ne vais pas mettre des photos de moi qui pleure sur Facebook», a fait valoir la jeune femme. «Je suis malade et je n’ai pas besoin que tout le monde le sache. Les gens qui ont besoin de savoir que je suis malade le savent et les 500 autres (amis) que j’ai sur Facebook n’ont pas besoin de savoir que je souffre de dépression.»

Son avocat, Tom Lavin, a indiqué vendredi qu’une poursuite avait été intentée devant la Cour supérieure du Québec pour obtenir le rétablissement des allocations et que la prochaine audience aurait lieu le 8 décembre. 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *