Vidéo: Un enfant avec 50 aiguilles trouvés dans son corps, victime d'un rituel de magie noire

 Insolite: un rituel macabre par vengeance

  Vidéo youtube The Associated Press

Brésil- L’enfant de deux ans, victime d’un rituel de magie noire et hospitalisé dans un état grave avec une cinquantaine d’aiguilles dans le corps a été transféré jeudi à Salvador de Bahia (nord-est) où il sera opéré, a annoncé à l’AFP une porte-parole de l’hôpital.

Le beau-père du petit garçon a avoué mercredi soir avoir implanté ces aiguilles dans le corps de l’enfant dans le cadre d’un rituel de magie noire pour se venger de sa femme. Il dit avoir reçu l’aide de deux femmes: Angelina Capistan Ribeiro dos Santos, 47 ans, et Maria dos Anjos Nascimento. Roberto Carlos a dit que les aiguilles ont été insérées à la demande d’Angelina.

L’enfant a été transféré jeudi matin dans un hôpital de Salvador spécialisé en chirurgie cardiaque. Le garçon a été transféré après l’équipe médicale a constaté que deux aiguilles atteint son cœur. a déclaré à l’AFP Kelly Bessa, porte-parole de l’hôpital de Barreiras, à quelque 900 km de Salvador de Bahia.

Au cours d’un examen dans la nuit de mercredi, «nous avons découvert que deux aiguilles semblaient présentes dans le ventricule gauche du coeur de l’enfant», a dit à la télévision locale Fabio Contelle, chirurgien pédiatrique de l’hôpital de Barreiras. «Cela rend la chirurgie un peu plus compliquée, et nous n’avons pas ici de chirurgien cardiaque. C’est pour cette raison que nous avons décidé de transférer l’enfant dans un centre spécialisé de Salvador», a-t-il ajouté.

L’enfant, qui a une cinquantaine d’aiguilles dans le cou, la poitrine, l’estomac, le foie et les jambes, est conscient, respire normalement et est alimenté par sonde. Il avait été hospitalisé dimanche après des vomissements et de fortes douleurs à l’estomac. L’extraction des autres aiguilles dépendra des évaluations sur les risques pour la santé de l’enfant, a ajouté la porte-parole de l’hôpital.

La mère, Maria Santa Souza, vivait avec ses six enfants, sa mère et son nouveau mari, épousé il y a six mois. Ce dernier, identifié comme Roberto Carlos Magalhaes, a été arrêté par la police et «a avoué avoir introduit les aiguilles dans le corps de l’enfant», a déclaré mercredi soir à l’AFP Helder Fernandes Santana, le commissaire chargé de l’enquête.

«Le journal A tarde de Salvador de Bahia affirme mercredi que la mère de l’enfant, Maria Souza Santos, 38 ans, soupçonne que son enfant "a pu être victime de magie noire".a ajouté le policier.

La mère du garçon a également dit qu’elle a trouvé une bouteille de rhum qui aurait eu un rôle, pour "travailler " la magie noire". La famille vit dans Ibotirama, où les trois suspects ont été arrêtés.

via les sites :  Agence France Presse Rio de Janeiro Cyberpresse  Vidéo The Associated Press

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *