Un britanique condamné à mort en Chine pour avoir transporté de l'héroïne

Un britanique condamné à mort en Chine pour avoir transporté une valise contenant de l'héroïneLu sur le web 

"Le trafic de drogue est un crime grave en chine".

URUMQI, Chine — Selon l’article, de Ng Han Guan "Chine: un ressortissant britannique doit être exécuté mardi"

A la veille de la date prévue de son exécution, des proches d’un Britannique de 53 ans condamné à mort en Chine ont pu lui rendre visite en prison et ont supplié les autorités chinoises de l’épargner.

Akmal Shaikh risque de devenir le premier ressortissant d’un pays européen exécuté en Chine depuis un demi-siècle. Sa famille argue qu’il souffre peut-être d’une maladie mentale.

"Nous implorons la miséricorde et la clémence des autorités chinoises pour aider à réunir cette famille brisée", a déclaré son cousin, Soohail Shaikh, dans un communiqué lue devant la presse à Urumqi dans l’extrême ouest du pays, où Akmal Shaikh est détenu.

Il a précisé que son frère Nasir Shaikh et lui-même avait pu rendre visite au prisonnier lundi matin, son premier contact direct avec sa famille depuis son arrestation il y a deux ans. Le détenu n’était pas au courant qu’il allait être exécuté avant d’en être informé par ses cousins, a ajouté Soohail Shaikh.

"Il était évidemment très perturbé d’apprendre de notre bouche la sentence qui a été adoptée", a-t-il dit. "Nous avons fortement l’impression qu’il n’a pas toute sa raison et qu’il a besoin de médicaments". Deux diplomates britanniques accompagnaient la famille mais n’ont pas été autorisés à parler à la presse. suite La presse Canadienne

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *