Allocution du Président Barack Obama sur la réforme financière

 

Allocution du Président Barack Obama sur la réforme financière
Visionnez: Allocution du Président à la salle de réception diplomatique en anglais MP4 ou en MP3  Image: capture vidéo 

Le "Volcker" règle pour les institutions financières

Le Président Obama appelle à de nouvelles restrictions sur la taille et la portée des institutions financières pour freiner les prises de risque excessives et à protéger les contribuables.

La législation proposée est appelée la "règle Volcker" en reconnaissance des efforts de l’ancien président de la Réserve fédérale et actuel président de relance économique de président du conseil consultatif, Paul Volcker.

LE PRÉSIDENT DÉBUTE SON ALLOCUTION AINSI: (texte traduit automatiquement)

«Bonjour, tout le monde. J’ai juste eu une réunion très productive avec deux membres de mon conseil consultatif de la relance économique: Paul Volcker, qui est l’ancien président de la Federal Reserve Board et Bill Donaldson, ancien chef de la SEC. Et J’apprécie profondément l’avocat de ces deux dirigeants et le conseil qui ils ont offert comme nous l’avons traitée avec un large éventail de défis économiques très difficiles.

Au cours des deux dernières années, plus de sept millions d’Américains ont perdu leur emploi dans la plus profonde récession, notre pays a connus depuis des générations. Il est rare de passer un jour que je ne l’entends pas de gens qui souffrent. Et chaque jour, nous sommes travaillant à remettre notre économie sur les rails et de mettre l’Amérique du retour au travail. Mais même si nous creusons notre chemin pour sortir de ce trou profond, il est important que nous ne perdions pas de vue ce qui nous a conduit dans ce gâchis en premier lieu.

Cette crise économique a commencé comme une crise financière, alors que les banques et les institutions financières ont pris des risques, d’énormes inconsidérées dans la poursuite de profits rapides et massives des primes. Lorsque la poussière est retombée, et cette frénésie de l’irresponsabilité était terminée, plusieurs des grandes institutions financières les plus importantes et les plus anciennes s’était effondrée, ou étaient sur le point de le faire. Les marchés ont chuté, le crédit à sec, et les emplois disparaissent par centaines de milliers chaque mois. Nous étions sur le précipice d’une seconde dépression Lacs.

Pour éviter cette catastrophe, le peuple américain – qui étaient déjà en difficulté dans leur propre droit – ont été contraints de sauver des entreprises confrontées à des crises financières en grande partie de leur propre création. Et ce sauvetage, entrepris par l’administration précédente, a été profondément choquant, mais il a été une chose nécessaire à faire, et il a réussi à stabiliser le système financier et en aidant à prévenir la dépression.

Pour éviter cette catastrophe, le peuple américain – qui étaient déjà en difficulté dans leur propre droit – ont été contraints de sauver des entreprises confrontées à des crises financières en grande partie de leur propre création. Et ce sauvetage, entrepris par l’administration précédente, a été profondément choquant, mais il a été une chose nécessaire à faire, et il a réussi à stabiliser le système financier et en aidant à prévenir la dépression.

Depuis ce temps, au cours de la dernière année, mon administration a récupéré la plupart de ce que le gouvernement fédéral a versé aux banques. Et la semaine dernière, j’ai proposé une taxe à acquitter par les firmes financières les plus importantes afin de récupérer chaque sou dernier. Mais ce n’est pas tout ce que nous avons à faire. Nous devons adopter des réformes de bon sens commun qui protégera les contribuables américains – et les l’économie américaine – à partir de crises futures.»

ce texte est  traduit automatiquement en français de l’allocution du Président  suite »»»»»»  sur le site  La Maison Blanche «The White House»

Une réflexion au sujet de « Allocution du Président Barack Obama sur la réforme financière »

  1. I’ve been browsing online more than 3 hours today, yet I never found any interesting article like yours. It is pretty worth enough for me. In my opinion, if all website owners and bloggers made good content as you did, the web will be much more useful than ever before.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *