Grippe A (H1N1) Fausse pandémie? ou Irresponsable" de parler de fausse pandémie?

Grippe A (H1N1) Fausse pandémie? ou Irresponsable" de parler de fausse pandémie?

Actualité Monde Santé
En bref + Liens

MONTRÉAL – Des experts québécois et européens accusent l’Organisation mondiale de la santé (OMS) d’avoir exagéré l’importance de la grippe A (H1N1) et d’avoir favorisé volontairement l’enrichissement de l’industrie pharmaceutique.

Dans une étude parue lundi dans le magazine Protégez-vous on rapporte que dans la foulée de l’éclosion du virus, l’OMS aurait allégé sa définition de pandémie, laissant ainsi la belle part aux compagnies pharmaceutiques qui auraient profité de cette «hystérie pandémique».
 
«C’est cette modification qui a rendu possible la transformation d’une banale grippe en pandémie mondiale», a notamment dénoncé au magazine, Wolfgang Wodarg, épidémiologiste allemand et ex-président de la sous-commission de la Santé du Conseil de l’Europe.
Rapporte l’agence QMI par  Sarah-Maude Lefebvre suite »»» via le site Canoë
GENEVE — L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a rejeté lundi les accusations d’avoir créé une "fausse" alerte à la pandémie de grippe A/H1N1 sous l’influence de l’industrie pharmaceutique.
D’un point de vue scientifique, "c’est manifestement une pandémie et il est irresponsable de ne pas la décrire ainsi", a expliqué un porte-parole de l’organisation onusienne, Gregory Hartl.
Cette mise au point intervient à la veille d’une audience mardi à Strasbourg de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, concernant la gestion de la pandémie. Cette assemblée a récemment recommandé que l’Union européenne ouvre une enquête sur l’alerte à la pandémie lancée par l’OMS, afin de déterminer si l’agence onusienne n’avait pas agi sous influence a rapporté la Presse Canadienne aujourd’hui.
Vaccins contre la grippe A(H1N1). L’épidémiologiste allemand Wolfgang Wodarg accuse les laboratoires d’avoir «incité à gaspiller des ressources destinées aux soins de santé pour des stratégies de vaccination inefficaces».
Sur son site Web, Wolfgang Wodarg accuse l’OMS d’avoir été «sous l’influence des compagnies pharmaceutiques qui ont incité les scientifiques à alarmer les gouvernements mondiaux dans le but de faire la promotion de vaccin et médicaments contre la grippe». Il dénonce également les recommandations d’un vaccin à deux doses, qui n’ont été revues que tardivement alors qu’une seule était suffisante, ainsi que la définition de la pandémie par l’OMS qui ne tient absolument pas compte de la virulence du virus.
Selon le
Figaro

À lire aussi: Le scandale de la grippe A selon le Magazine Protégez-vous et Entrevue exclusive du Protégez-vous avec le Dr.Fernand Turcotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *