Nodar Kumaritashvili avait-il senti sa mort?

Jeux Olympiques de Vancouver 2010

Nodar Kumaritashvili avait fait part à son père de ses craintes.

Le lugeur géorgien Nodar Kumaritashvili avait fait part à son père de ses craintes au sujet de la toute nouvelle piste ultra-rapide de Whistler.

«Il m’a dit, "Papa, j’ai vraiment peur de cette courbe-là", a dit David Kumaritashvili, lui-même ancien lugeur, à son domicile près des pentes enneigées du principal centre de ski de la Géorgie.

"Je suis moi-même un ancien athlète, et je lui ai dit, ‘prends simplement le départ plus lentement’, s’est rappelé Kumaritashvili, qui peinait parfois à retenir ses larmes. Mais il m’a répondu, ‘Papa’, qu’est-ce que tu me conseille là? Je suis venu aux Jeux pour essayer de gagner."

"Je n’ai pas vu les images à la télé et je n’ai pas l’intention de les regarder, a dit son père. Je ne peux pas encore réaliser pleinement qu’il est mort."

"Il m’a dit, ‘ou bien je vais gagner ou bien je vais me tuer’. Mais c’était la bravoure de la jeunesse qui parlait, il ne pouvait pas parler sérieusement de la mort." suite à la source Yahoo Actualité/The Associated Press La Presse Canadienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *